Suisse

29 janvier 2020 12:50; Act: 29.01.2020 12:50 Print

Les fonderies plombées par la conjoncture en 2019

L'Association des fonderies suisses anticipe pour l'année entamée une amorce de stabilisation, malgré la pression exercée par le secteur de l'automobile.

storybild

L'appréciation du franc a pesé sur la rentabilité des fonderies suisses.. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'Association des fonderies suisses et ses 45 membres ont essuyé l'an dernier un tassement de 9% de leurs volumes de production, à 42'160 tonnes de produits livrés, largement attribué aux incertitudes géopolitiques et au ralentissement conjoncturel. La faîtière de la branche anticipe pour l'année entamée une amorce de stabilisation.

Revendiquant une capacité d'innovation et une fiabilité «typiquement helvétique», l'association assure dans son compte-rendu annuel que la Suisse a pu maintenir sa position sur le plan international.

La demande a suivi sur les six premiers mois de l'année une évolution stable, avant un coup de frein pratiquement généralisé en seconde moitié d'exercice. Les entrées de commandes ont alors plongé de 10 à 20% en comparaison annuelle, handicapée par une demande extérieure représentant environ quatre cinquième de l'ensemble de la production.

Les clients dans l'automobile en particulier ont exercé une pression massive sur les prix, pour tenter de juguler l'explosion de leurs coûts de développement pour des modèles alternatifs. L'appréciation du franc a aussi pesé sur la rentabilité.

(nxp/ats)