Suisse

14 mars 2019 08:43; Act: 14.03.2019 12:47 Print

Les franchises maladie croîtront régulièrement

Le concept de hausse automatique des franchises ne concernera pas les enfants. Le PS a déjà promis un référendum.

Les coûts de la santé pour les assurés vont continuer de grimper.
Sur ce sujet
Une faute?

Les franchises de l'assurance maladie augmenteront régulièrement. Le Parlement a finalisé jeudi son concept, que le PS veut combattre par référendum. Le National a en revanche refusé d'enfoncer le clou en rejetant une franchise de base à 500 francs.

Depuis 1996, la franchise de base est passée de 150 francs à 230 francs dès 1998 puis à 300 francs dès 2004. Les franchises à option s'échelonnent quant à elles actuellement de 500 à 2500 francs.

Forcé de légiférer par le Parlement, le gouvernement a développé un concept qui ne concerne pas les enfants. Les franchises des adultes grimperont de 50 francs dès que les coûts bruts moyens par assuré auront dépassé treize fois la franchise ordinaire.

La prochaine étape sera franchie lorsque les coûts par assuré auront dépassé 3900 francs. En 2016, ils s'élevaient à 3777 francs. La franchise de base devrait ainsi passer de 300 à 350 francs peu après l'entrée en vigueur de la loi.

Référendum en vue

Le nouveau mécanisme renforcera la responsabilité individuelle des assurés et la prise de conscience des coûts, selon le camp bourgeois à l'origine de la proposition d'indexation. Il permettra également de diminuer les coûts dans le domaine de la santé.

Seul le camp rose-vert a rejeté ce concept. Il dénonce un projet inefficace et antisocial, pénalisant surtout les malades chroniques, les personnes âgées et celles qui ont un faible revenu.

Le PS a d'ores et déjà annoncé vouloir combattre la révision de la loi par référendum. Avec les fédérations romande, alémanique et tessinoise des consommateurs, ainsi que des associations de protection des droits des patients, il a rejoint l'Alliance «NON à l'explosion des franchises» qui doit récolter les signatures.

Pas de franchise à 500 francs

Le National n'a pas voulu faciliter la tâche des référendaires et mettre encore un peu plus la pression sur la franchise de base. Par 162 voix contre 21, il a balayé une motion de sa commission de la santé publique visant à la faire passer à 500 francs aussi vite que possible.

Divisé surtout pour des raisons tactiques, le camp bourgeois estime que l'augmentation de la franchise inciterait les assurés à adopter un comportement responsable et à éviter les consultations inutiles à l?hôpital ou en cabinet. Le seuil de 500 francs aurait permis des économies d?au moins 430 millions de francs dans les primes, soit 1,7% du total.

Mais cette fois-ci, c'est la gauche qui a remporté le bras de fer. Avec un coup de pouce du Conseil fédéral. Une augmentation de 66% de la franchise ordinaire dépasse toutes les augmentations réalisées par le passé, a souligné le ministre de la santé Alain Berset.

Si l'augmentation des franchises est souvent accompagnée d'une diminution des primes, les coûts de la santé restent similaires, a-t-il encore précisé. Il y a simplement un transfert de ces coûts vers les poches des assurés.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Tristan Lanier le 14.03.2019 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    La LAMal appauvrit le peuple

    La LAMal avait pour objectif l'accès aux soins de base pour tous les citoyens. Cet objectif n'a jamais été atteint et aujourd'hui un nombre croissant de citoyens doivent même renoncer aux soins faute de moyens financiers alors que simultanément les responsables et prestataires du système d'octroient des salaires indécents. La LAMal est un désastre depuis son introduction, il faut l'abroger et mettre en place un système dans lequel le citoyen aura un réel pouvoir de décision.

  • Yannick le 14.03.2019 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours les mêmes

    Oui bien sûr, comme d'habitude c'est aux assurés de faire attention. Mais les caisses maladies qui font des millions de bénéfice et surtout aucun remboursement pour les primes payé en trop. Les hôpitaux qui changent tous les 6 mois de matériel dernier cri, alors que l'ancien marche toujours à la perfection, mais c'est normal ! Eux, peuvent faire comme ils veulent, pas de serrage de ceinture.

  • Claude52 le 14.03.2019 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réponses?

    Combien coûtent les lobbyistes des caisses,publiez les chiffres,et les salaires des médecins,c'est pour responsabilisez les assuré?Et nos politiques sous la coupole combien nous coûtent-ils.Combien de millions pour les conseils d'administrations des caisses et des directoires pas un seul mot sur les vrais problèmes engendrés par la mutualité du système de santé.

Les derniers commentaires

  • Joe Dalton le 18.03.2019 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En toute franchise

    Prochaines élections, un grand trait sur les candidatures libérales et socialistes! Aussi longtemps qu'une révision de la LAMal n'est pas opérée: redéfinition des prestations de base, redéfinition des prestations complémentaires, diminution de la fourchette des franchises de base, fin des excédents, diminution des frais de gestion, etc...

  • revolte le 15.03.2019 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce n'est pas normal

    Je paye 520frs/mois. J'ai moins de prestations et moins de droits que mon voisin jeune qui vie avec l'aide sociale. Son franchise et ses frais dentaire sont remboursés par Les aides sociaux.

  • Gédéon le 15.03.2019 13:28 Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour tristesse!

    Le Suisse moyen, honnête, devient toujours plus pauvre dans ce pays si riche!

  • Malade le 15.03.2019 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Merci la droite...

    Je suis une suissesse de naissance (je précise pour l'UDC) Je fais partie des personnes qui sont malades. J'ai choisi une franchise à chf. 300.-- pour des raisons financières. Elle va de toute façon augmenter pour moi. C'est une fatalité. Et les primes vont quand même augmenter. Lorsque j'étais en bonne santé, cela ne me dérangeait pas du tout de payer pour les autres qui n'avaient pas cette chance. Je viens de prendre ma décision, je vais aller voter pour une personne de GAUCHE.

    • Emile le 15.03.2019 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      merci la gauche

      oui mais c'est grace à la gauche que la LAMAL existe

  • Giotto33 le 14.03.2019 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui casse paye

    Les assurances maladie devraient être payées par les nombreuses entreprises qui mettent sur le marché des produits qui nous rendent malades.... Comment ? Que nos politiciens y réfléchissent

    • Berney A le 15.03.2019 09:01 Report dénoncer ce commentaire

      Nul comme commentaire

      Personne vous oblige à manger des produits industriels