Trafic ferroviaire

29 mars 2011 18:02; Act: 29.03.2011 18:10 Print

Les gains de temps devront attendre

Les gains de temps permettant notamment de faire passer le trajet entre Berne et Lausanne en dessous d'une heure ne seront pas possibles dès 2017-2018, comme l'espéraient les CFF.

storybild

De nouveaux trains à deux étages seront mis en service dès l'automne 2013. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les 59 nouveaux trains à deux étages que les CFF ont récemment achetés à Bombardier pour 1,9 milliard de francs seront certes mis en service progressivement dès l'automne 2013. Si les essais sont positifs, leur nouveau système d'inclinaison avec compensation du roulis pourrait déployer ses effets dès 2017, 2018, a indiqué mardi Reto Kormann, porte-parole des CFF, confirmant une information de la radio publique alémanique DRS.

Seule, la nouvelle technologie du matériel roulant ne suffit pas cependant à rendre plus rapide le trajet. Le gain de quelque six minutes attendu entre Berne et Lausanne ainsi qu'entre Zurich et St- Gall ne sera possible que quand les voies seront adaptées. Or tel ne sera pas le cas avant 2025, a dit à l'ATS Andreas Windlinger, porte- parole de l'Office fédéral des transports (OFT).

D'ici là, les nouveaux trains à deux étages, qui transporteront davantage de voyageurs, pourront circuler, mais sans profiter de leur nouvel équipement, donc pas à pleine vitesse partout. Il faudra toujours près de 66 minutes pour relier Lausanne à Berne, alors que l'objectif est de réduire la durée du trajet à moins d'une heure.

La balle au politique

Les CFF pourraient être prêts à l'horizon 2017. L'aménagement de l'infrastructure ne dépend toutefois pas d'eux mais de la politique. Il appartient au Parlement de voter les crédits, constate Reto Kormann.

Selon les estimations actuelles, près d'un milliard de franc est nécessaire pour adapter la ligne Lausanne-Berne et il faut compter quelque 150 millions de francs pour Winterthour-St-Gall, a précisé M.Kormann à la radio DRS.

Ces montants ne figurent pas dans l'avant-projet du premier paquet partiel pour le financement et le développement de l'infrastructure ferroviaire que le Conseil fédéral devrait présenter au Parlement d'ici le début de 2012, note l'OFT. Rien n'empêche cependant les Chambres fédérales d'accélérer le mouvement, en déliant davantage les cordons de la bourse.

Il serait en effet dommage, de l'avis des CFF, que le nouveau matériel roulant doivent circuler des années au ralenti, sans faire valoir les avantages induits par sa nouvelle technologie, uniquement parce que l'infrastructure n'aura pas été adaptée à temps.

(ats)