Suisse

16 avril 2019 10:17; Act: 16.04.2019 12:53 Print

Les génériques deux fois plus chers qu'à l'étranger

Les habitants de Suisse paient en moyenne deux fois plus pour les médicaments génériques que dans les autres pays.

storybild

Selon santésuisse, des économies nettement plus importantes seraient possibles. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les médicaments génériques restent en moyenne deux fois plus chers en Suisse qu'à l'étranger, annoncent mardi Interpharma et santésuisse. Le niveau des prix des médicaments protégés par un brevet est, lui, de 7% supérieur.

Lors de la dernière comparaison des prix, en mai 2018, les médicaments protégés par un brevet étaient encore 9% plus chers que dans les neuf pays européens de comparaison. Selon interpharma et santésuisse, la diminution des prix est due à l'évolution du taux de change et aux contrôles réguliers effectués par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

René Buholzer, directeur d'Interpharma, explique qu'en raison du réexamen systématique des prix il n'y a plus de grande différence de prix des médicaments protégés par un brevet. «L'industrie pharmaceutique apporte ainsi une contribution importante à la maîtrise des coûts de la santé», ajoute-t-il.

Quant aux produits originaux tombés dans le domaine public, ils étaient en février dernier 14% plus chers en Suisse que dans les pays européens de référence que sont l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Suède.

«S'agissant des génériques, la différence de prix est de 48%», précisent l'association faîtière de l'assurance-maladie et l'association de branche de l'industrie pharmaceutique dans leur dixième comparaison des prix des médicaments. Les prix suisses sont encore les plus élevés de tous les pays de comparaison.

Des millions d'économies

Selon Verena Nold, directrice de santésuisse, des économies nettement plus importantes seraient possibles pour les génériques: «Etant donné que la part de 23% de génériques est faible et que les prix sont le double de ce qu'ils sont à l'étranger nous pourrions économiser des centaines de millions de francs sans porter aucunement atteinte à la qualité».

Pour favoriser les génériques, Verena Nold propose, entre autres mesures, de prescrire un générique meilleur marché au lieu d'un produit de marque. La directrice de santésuisse conseille par ailleurs d'autoriser rapidement les génériques, en levant les barrières à leur autorisation.

Les économies doivent, selon Verena Nold, être poursuivies également pour les autres médicaments: «La différence de prix de 7% reste sensible également pour les médicaments protégés par un brevet».

Elle considère, de manière générale, que des économies substantielles s'élevant à 830 millions de francs sont possibles avec des mesures simples. L'examen annuel des critères d'admission permettrait par exemple d'économiser 100 millions de francs pour les médicaments protégés ou non par un brevet.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • frank le 16.04.2019 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La jungle

    Nous savons tous que nos politiques se moquent de nous et font de la figuration face à ce problème, leur priorité c'est comment alimenter les caisses du système et s'arosser au passage.

  • Besim221 le 16.04.2019 10:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'hab

    Vache à lait, vache à lait, vache à lait... on se fait vraiment prendre par tout les orifices!!!!

  • la vache qui rit plus du tout le 16.04.2019 11:11 Report dénoncer ce commentaire

    Milchkuh !

    Honteux, soit disant on paie plus par "solidarité" avec les pays du tier-monde car nous nous sommes riche et c'est notre contribution pour aider ces pays. Je serais ok si c'était vrai car c'est une noble raison, la c'est juste engraisser les actionnaires riches et feignants.

Les derniers commentaires

  • Payplus Ekreyvkanmem le 17.04.2019 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Va canner ailleurs

    C'est scandaleux, même d'un point de vue purement éthique car une vie et une bonne santé ne vaut pas plus cher ici qu'ailleurs, puis le dumping des forts pharmas ailleurs tue la médico-pharmacologie locale bon marché: c'est irresponsable, pathogène et mortifère. Le prix universel d'une molécule curative doit intégralement faire partie de son autorisation de mise sur le marché partout, par exemple à un prix équitable pour patients et producteurs de THC et c'est si évident, l'intérêt de tous!

  • Générique le 17.04.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suisse vache à lait

    Les assureurs devraient accepter de rembourser les médicaments acheté à l'étranger. Peut-être que le prix baisserait en Suisse!!!

  • Renifleur le 16.04.2019 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    Différence de prix excessive

    C'est quand même bizarre que les génériques, censés apporter des économies, soient toujours aussi chers en Suisse. En fait, il faudrait introduire le principe du prix de référence: pour une molécule donnée, les assurances ne rembourseraient qu'un montant fixe, basé sur le prix du générique le moins cher parmi les concurrents. Cela pousserait les fabricants à aligner leurs prix vers le bas, et les assurés de demander à leur pharmacie la boîte la moins chère.

  • Fournier le 16.04.2019 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le fendant

    Le fendant ces moin chère et ça soigne tout tout tout

    • pupuce le 16.04.2019 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fournier

      pas le français en tout cas !

  • jek hill le 16.04.2019 14:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beurk

    Ce pays commence à me répugner.!