Suisse

21 juillet 2019 08:19; Act: 21.07.2019 08:31 Print

«Dernière occasion» de voir de la glace sur le Pizol

Les petits glaciers comme le Pizol ou le Glaser disparaissent peu à peu, la faute aux étés plus chauds et à la diminution des chutes de neige.

storybild

La Suisse compte quelque 700 glaciers d'une surface inférieure à 0,1 km2. Ils perdront deux tiers de leur glace d'ici 2030. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Valais et les Alpes bernoises ne sont pas les seules régions suisses à avoir des glaciers. Il y en a aussi de petits en Suisse orientale. Ils sont fortement menacés par le réchauffement climatique, comme celui du Pizol.

Les cinq petits glaciers de Suisse orientale sont fortement touchés par le changement climatique. Le Pizol, dans le nord-est des Alpes, a perdu 85% de sa surface entre 1850 et 2010. Les Verts st-gallois y organisent une balade dimanche. «2019 est peut-être la dernière occasion d'y voir de la glace», écrivent-ils.

Altitude relativement basse

Le petit glacier du Pizol est exposé au nord. Il est situé entre 2630 et 2780 m d'altitude, ce qui est relativement bas. Au cours des 120 dernières années, il a rétréci d'environ 400 m sur sa longueur et sa surface n'est plus que de 0,06 km2.

Le réseau des relevés glaciologiques suisses (Glamos) documente et surveille systématiquement les changements à long terme des glaciers des Alpes suisses. «L'été dernier a mis le glacier du Pizol à rude épreuve», a déclaré Matthias Huss, directeur de Glamos. Lui et son équipe surveillent de près ce petit glacier depuis 2006.

La chaleur de l'été dernier n'a pas seulement fait fondre une grande quantité de glace, elle a aussi morcelé la surface. «La couche de glace est devenue toujours plus mince au fil des années et de plus en plus d'îlots rocheux sont apparus à la surface», explique Matthias Huss.

Eté chaud et peu de chutes de neige

Le glacier a encore perdu plus de glace en 2011. Deux phénomènes se sont additionnés pour en arriver à cette situation: l'été très chaud a été suivi d'un hiver pauvre en chutes de neige.

Les cinq glaciers de Suisse orientale sont le Pizol, le Blauschnee au Säntis, ainsi que le Chline, le Sardona et le Glaser dans l'Oberland st-gallois. Ils sont parmi les plus petits de Suisse. Pour compenser les pertes de glace de l'été, il leur faut des chutes de neige régulières en hiver.

Le Pizol est encore bien enneigé grâce aux abondantes chutes de neige de l'hiver et à un mois de mai plutôt frais, indique Matthias Huss. Le spécialiste ne pense pas que le glacier va disparaître totalement cette année, mais il n'en reste presque rien. «Pouvons-nous encore appeler glacier un reste de glace morte sous des éboulis et des gravats ?», se demande-t-il.

Déserts de pierres et d'éboulis

La Suisse compte quelque 700 glaciers d'une surface inférieure à 0,1 km2. Selon les prévisions de Glamos, ils perdront deux tiers de leur glace d'ici 2030 et ils auront presque tous disparu d'ici 2050. Ils ne seront plus que des déserts de pierres et d'éboulis.

Le plus grand glacier du pays est celui d'Aletsch. Il s'étend sur 22,75 km avec une surface de 81,7 km2. En 1973, sa surface était encore de 86,6 km2. Son épaisseur diminue constamment. Au cours des dix dernières années, les glaciers suisses ont perdu un cinquième de leur volume.

(nxp/ats)