Succession de Samuel Schmid

09 décembre 2008 19:19; Act: 09.12.2008 19:23 Print

Les groupes parlementaires ont fixé leur stratégie

En principe, Ueli Maurer devrait obtenir suffisamment de voix mercredi pour être élu.

Une faute?

D'après les promesses de vote récoltées à droite, il devrait avoir les 124 voix nécessaires. PS, Verts et une partie du PDC cherchent une alternative.

Outre les voix de son parti (65 mandats), l'ancien président de l'UDC devrait obtenir une majorité de suffrages du groupe radical- libéral (47 élus). Le groupe parlementaire PDC/Verts libéraux/PEV (52 élus) va soutenir la candidature d'Ueli Maurer du bout des lèvres, d'après son président Urs Schwaller.

Lors d'un vote au bulletin secret à l'issue d'une audition, le Zurichois a récolté 23 voix contre 22 et trois bulletins blancs. Le PDC ne mettra pas de candidat à disposition pour l'élection de mercredi, a précisé Urs Schwaller. «Nous tenons à la concordance et pensons que les quatre principales forces politiques du Parlement doivent être représentées au gouvernement».

Plan B

Cependant, la candidature d'Ueli Maurer «suscite des réserves» chez certains démocrates-chrétiens. Ses années à la présidence de l'UDC ont laissé des traces dans les esprits, a affirmé M. Schwaller. D'après lui, aucun nom alternatif n'a été cité lors de la discussion.

Dans les couloirs du Palais fédéral, des noms circulent cependant. Parmi eux, ceux des conseillers nationaux Hansjörg Walter (UDC/TG) et Rudolf Joder (UDC/BE), ainsi que de la conseillère d'Etat zurichoise Rita Fuhrer.

Le groupe socialiste (52 voix), qui ne veut pas des candidats UDC officiels ni du Vert Luc Recordon, refuse de citer le nom d'un autre démocrate du centre qui serait susceptible d'accepter son élection. Il se réunira donc mercredi à 07h15 pour définir sa stratégie, a indiqué sa présidente Ursula Wyss.

Les radicaux comptent eux aussi faire une nouvelle fois le point avant l'élection. Le PDC a pour sa part renoncé à tenir une nouvelle séance.

Quant aux Verts (24 voix), ils vont faire leur possible pour mettre en oeuvre une stratégie empêchant l'élection d'Ueli Maurer. «J'ai présenté un plan raffiné et clé en main», a déclaré le conseiller aux Etats Luc Recordon (VD) à l'issue de son audition par le groupe socialiste.

L'écologiste espère pouvoir retirer sa candidature au profit d'une autre personnalité, comme cela a été le cas l'an dernier, lors de l'élection d'Eveline Widmer-Schlumpf. Il s'est gardé de citer un nom ou de détailler la stratégie prévue.

Blocher à la maison

Christoph Blocher ne récolte quasiment pas de soutien hors de ses rangs. Il a tout de même été auditionné pendant une trentaine de minute par les PDC. A la question de savoir pourquoi il ne retirait pas sa candidature, le Zurichois a répondu: «Pourquoi devrais-je rendre la vie facile aux autres?».

Seule certitude, l'ancien conseiller fédéral ne sera pas présent au Palais fédéral dans la matinée. Il compte attendre les résultats à la maison. «Je n'ai pas de télévision, mais je serai informé par téléphone», a-t-il dit.

(ats)