Suisse

07 juillet 2018 16:10; Act: 07.07.2018 16:37 Print

Les jardiniers exigent un salaire de 4000 francs

Moins bien payés que les ouvriers de la construction, jardiniers et horticulteurs demandent l'instauration d'un salaire minimum dans la branche.

storybild

Le syndicat exige revendique également au moins 5 semaines de vacances pour les jardiniers et horticulteurs. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Jardiniers et horticulteurs exigent un salaire minimum de 4000 francs. Une délégation de la profession a déposé samedi à Aarau au siège de l'Association suisse des entreprises horticoles JardinSuisse une proposition, «Pas de salaire inférieur à 4000 francs».

La délégation a revendiqué que «les abus de l'industrie horticole (soient) combattus», a indiqué samedi le syndicat Unia dans un communiqué. Les salaires mensuels dans le secteur du jardinage sont jusqu'à 1000 francs inférieurs à ceux de l'industrie de la construction, dénonce Unia, pour qui cela est «incompréhensible».

En plus d'un salaire minimum équitable, le syndicat revendique au moins cinq semaines de vacances et une retraite anticipée. Il exige de pouvoir entamer des négociations au niveau national avec le patronat JardinSuisse.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • réaliste le 07.07.2018 17:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec vous

    quiquonque a déjà travaillé comme paysagiste, et sait combien c'est dur, comprendra que c'est juste le minimum. En dessous de 4000frs, c'est ni plus ni moins que de l'exploitatation.

  • Mister X 144/118 le 07.07.2018 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est temps de commencer !!

    Le salaire net minimum pour une personne travaillant en Suisse devrait être à 4000.- de base. Mais non il faut se battre pour l'avoir et pouvoir ne pas être serré jusqu'au coup à la fin du mois pour beaucoup malheureusement. En tout cas bravo à eux de se battre, qu'ils réussissent à obtenir leur salaire minimum à 4000.- et que tout le monde suive !!

  • edelweiss le 07.07.2018 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    patrons méprisables

    Quoi !, ils n'ont même pas ce salaire misérable pour vivre en Suisse, quelle honte.

Les derniers commentaires

  • Caroline R. le 10.07.2018 05:09 Report dénoncer ce commentaire

    Lèvres ignobles ne prenez pas exemple les filles !

    Deux articles plus bas il y'a la femme pamplemousse...

  • Martine le 09.07.2018 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Un métier comme un autre

    Jardinier paysagiste est un métier comme un autre et celui qui exerce ce métier mérite de gagner sa vie de façon correcte avec ce minimum vital non ?

  • Thibault Fran. le 09.07.2018 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Avenir en l'air

    Apprenti horticulteur en herbe, cet article ne me rassure pas...

  • Giovanni Leonardelli le 09.07.2018 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Un patron pas content.

    Trop cher payé pour faire le gazon, sorry. A quand un salaire minimum pour les apprentis, stagiaires, etc.? La plupart qui passent dans mon entreprise doivent survivre avec la grille de rémunération pour ceux qui suivent un CFC et je ne peux pas les payer plus. Là est le vrai problème, si on ne valorise pas la main-doeuvre locale au profit d'étrangers, on deviendra aussi à la masse qu'un certain pays au-delà de la frontière.

  • Amédée Prougnard le 08.07.2018 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De merveilleux endroits

    Si seulement Unia osait aller mettre son nez dans les ambassades et les missions diplomatiques pour le personnel de maison et les domestiques pour leur parler des droits du travail. Oupsss tabou...