Santé

12 mai 2013 18:01; Act: 12.05.2013 18:01 Print

Les malades d'Alzheimer invités en Thaïlande

Un premier établissement en soins spécialisés ouvrira l'an prochain à Chiang Mai. Des cantons et une commune ont déjà fait part de leur intérêt, selon les promoteurs.

Une faute?

Les patients suisses atteints d'Alzheimer pourraient bientôt être traités en Thaïlande. L'ouverture de l'établissement «Vivo bene» à Chiang Mai est prévue pour février 2014. Le complexe est prêt à proposer 50 places pour des personnes atteintes d'Alzheimer, et tout autant pour leur partenaire, avec un parc de 36'000 m2. «Nos résidents bénéficieront de soins 24h/24 dans une ambiance suisse. L'établissement aura sa propre boulangerie», explique à la Schweiz am Sonntag le chef de projet Bernhard Rutz.

«Nous sommes déjà en discussion avec deux cantons qui veulent offrir notre complexe comme alternative», explique l'investisseur Roger Holzer. «Une commune voulait même réserver toute une maison», renchérit Bernhard Rutz.

La raison de cet intérêt est d'abord économique. En Thaïlande, le coût d'une résidence pour personnes atteintes de démence s'élève à quelque 5800 francs par mois, soit la moitié moins qu'en Suisse. «Notre offre attrayante s'adresse aux classes moyennes et supérieures, explique Bernhard Rutz. Si le conjoint vient avec, les frais s'élèvent à 7300 fr. Ils peuvent ordinairement être couverts par la caisse de pension et l'AVS».

En Suisse, plus de 100'000 personnes sont atteintes de démence. Les experts estiment que ce nombre va tripler d'ici 2050. Cela pourrait générer des problèmes de place dans les foyers, la Suisse ayant déjà atteint ses limites en capacités humaines et financières.

Ancien médecin de la ville de Zurich et expert reconnu dans le traitement d'Alzheimer, Albert Wettstein cautionne le projet. «L'aspect du coût est une question importante, explique-t-il. Les soins qu'on peut recevoir en Thaïlande, on ne peut normalement pas se les permettre en Suisse. J'ai déjà conseillé des patients qui avaient déjà visité le pays d'y aller». Il pose pour seule autre condition «que chacun puisse disposer librement d'être traité en Suisse ou en Thaïlande».

«Je trouve qu’il y a quelque chose de pathétique dans le fait d’exporter ses malades, s’offusque Liliane Maury-Pasquier, conseillère d'Etat socialiste et membre de la commission de la santé publique. Même si c’est moins cher, il s’agit d’une question de dignité. Ça m’étonne qu’on y ait pensé». Elle s'interroge également sur la problématique de la visite d'un proche.

Les promoteurs de «Vivo bene» entendent également proposer des centres délocalisés en Thaïlande pour les toxicomanes et les victimes de burn-out. La société suisse Novacorpus gère, elle, déjà des homes en Croatie, tandis qu'une chaîne britannique spécialisée dans les maisons de repos propose des établissements pour seniors en Espagne où les Suisses sont admis.

(laf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Julien de Genève le 13.05.2013 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas les bonnes cibles

    Ce sont plutôt nos encombrants cas sociaux qu'il faudrait envoyer en Thaïlande : drogués, alcolos, profiteurs de l'aide sociale: dans un camps de travail, logés dans une cabane et nourris avec un bol de riz...

  • Pestalozzi le 13.05.2013 07:12 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle honte

    Comment se débarrassé de nos vieux, celui qui a inventé se possédé n'a-t-il pas honte de proposer de se débarrasser de nos malades de la sorte. La suisse va mal qu'elle honte une telle proposition. Encore pour le fric. Honte au communes qui soutiennent ce projet.

  • Sofie le 13.05.2013 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Et la prochaine étape

    c'est les malades du cancer? vous voulez les envoyer où pour qu'ils coûtent moins cher? En Pologne?

Les derniers commentaires

  • Camelia le 15.05.2013 04:21 Report dénoncer ce commentaire

    Les malades d'Alzheimer invités en Thaïlande

    Quelle honte, j'en suis toute retourné!!!!!!! aucun commentaire, tout est dit! Ou va t'on!!!!!!!

  • Jean-Maurice de Monthey le 14.05.2013 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de mépris

    Quelques années nous séparent des expériences japonaises pour cantonner les retraités sur une île, où les plus jeunes d'entre-eux, étaient au service des plus âgés, impotents et malades, dans une autarcie discriminatoire des plus crasses. Cette nouvelle initiative, de fort mauvais goût, marque la dérive d'un système de santé géré par les milieux privés, sensé apporter des solutions respectables pour le patient et économiques pour la société, mais plus préoccupé par le rendement, que par des prestations tenant compte de la dignité humaine.

  • Julien de Genève le 13.05.2013 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas les bonnes cibles

    Ce sont plutôt nos encombrants cas sociaux qu'il faudrait envoyer en Thaïlande : drogués, alcolos, profiteurs de l'aide sociale: dans un camps de travail, logés dans une cabane et nourris avec un bol de riz...

    • Elisa le 13.05.2013 23:48 Report dénoncer ce commentaire

      ----

      La Thaïlande n'est pas un dépotoir!

  • MJ Pully le 13.05.2013 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Perte de repère

    La Thailande, quelle beau pays, mais honnêtement pour le peu de choses que ces personnes peuvent se rappeller de leur vie, là-bas tous les repères seront perdus (personnes de leur entourage) et leur mémoire encore plus vite oubliée. Ma grand-mère est à un stade bien avancé de cette maladie et elle ne se rappelle de quasiment rien, mais en nous voyant, mon fils, ma mère et moi on voit sur son visage qu'elle nous connait, elle est rassurée même si elle ne sait certainement pas qui nous sommes (elle n'arrive plus à parler). Et nous payons 6000.-/mois tous soins inclus en EMS en Suisse !

  • Sofie le 13.05.2013 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Et la prochaine étape

    c'est les malades du cancer? vous voulez les envoyer où pour qu'ils coûtent moins cher? En Pologne?

    • Tante Ursula le 13.05.2013 11:24 Report dénoncer ce commentaire

      Voddka ... remède miracle

      Et la maladie de Parkinson .... en Russie