Suisse

22 février 2018 09:33; Act: 22.02.2018 12:54 Print

Des médecins gagneraient 2,5 millions par an

Selon la télévision alémanique, près de 200 à 250 médecins-chefs du pays gagnent jusqu'à 2,5 million de francs par année. Des chiffres contestés.

storybild

Selon l'enquête de Runschau, ce sont les radiolgues qui ont les salaires les plus élevés en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La polémique n'en finit pas autour des salaires des médecins depuis le coup de gueule fin janvier d'Alain Berset. Le conseiller fédéral en charge de la santé avait jugé inacceptable que certains spécialistes puissent gagner plus de 1 million de francs par an. «Qui peut justifier un tel salaire sur le dos des gens qui paient des primes?», avait-il souligné. Mercredi, l'émission «Rundschau» de la télévision alémanique a remis la compresse.

Selon son enquête, la majorité des quelque 1000 médecins-chefs qui travaillent dans les hôpitaux gagnent entre 350'000 et 1,5 million de francs brut par an. Leur salaire moyen est de 1 million de francs par année. Et près de 250, soit le quart d'entre eux, touchent jusqu'à 2,5 millions de francs. En tête, les radiologues, les cardiologues et les gastroentérologues.

Des chiffres qu'a contestés mercredi soir au 19h30 de la RTS Philippe Morel, médecin-chef au service de chirurgie viscérale des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Selon lui, il s'agit d'«accusations mensongères». Car les médecins qui gagnent le plus sont ceux qui travaillent dans des cliniques privées. Et ils opèrent des patients qui ont une assurance complémentaire. Les frais de cette assurance n'imputent donc pas la LAMal, a-t-il expliqué.

Philippe Morel en a profité pour dévoiler l'ensemble de ses revenus qui représentent un peu plus de 670'000 francs par année. Un salaire constitué de trois parties: le salaire hospitalier, l'académique et celui qui provient des patients privés au bénéfice d'une assurance complémentaire. Selon lui, la part payée par l'assurance de base est de 40%.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un Citoyen le 22.02.2018 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    40% de participation sur quel taux de travail?

    Philippe Morel est en train de dire que lassurance de base le rémunère de 40% soit 300000.- pour un 40% Réveiller vous ils sont rémunéré comme si ils bossait 300%

  • petites mains le 22.02.2018 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec ou sans primes

    pas sûr que ces montant tiennent compte des primes versées a tous les médecins cadre au mois de juin et décembre...

  • ldjk le 22.02.2018 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et donc?

    Au moins eux ils travaillent pour gagner ce salaire... ils gagnent combien nos chers conseillers? et nos conseillers a la retraite ? ils gagnent tout autant sans rien faire.... donc a quoi bon faire un article sur le salaire des médecins quand le scandale vient d'ailleurs ?

Les derniers commentaires

  • Jean-Marc le 26.02.2018 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    Incohérence économique

    Et voici une situation complètement hybride et donc forcément bordélique! D'un côté, nous avons l'état qui bride l'offre en limitant la formation, en faisant des moratoires sur les cabinets, en imposant tarifs dans certains scénarios, imposant l'assurance de base, etc., c-à-d en protégeant ce corps de métier (économie planifiée). De l'autre, nous avons les médecins qui choisissent leurs patients, tarifs, horaires... Ceci est propre à une économie libérale. Résultat? Ces prestataires profitent de leur monopole en appliquant des pratiques libéralistes. D'où le bordel actuel...

  • Interrogatif le 23.02.2018 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ??????

    Au moins le message est claire ! Comment défendre les médecins qui ne font pas partie de cette minorité de super-rémunérés quand En réaction au propos d'un Politicien les journalistes choisissent le camp de ce dernier ! Pas un jour dans un article qui tire sur le milieu médical ! Pourtant les urgences ne désemplissent pas de cas non urgent !

    • Jean-Marc le 26.02.2018 11:11 Report dénoncer ce commentaire

      @Interrogatif

      En présentant vos arguments avec des chiffres! Ce n'est pas en démissionnant comme ça qu'on va vous croire...

  • Pas aveugle le 23.02.2018 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle fumisterie tout ça !

    Et pendant qu'on brandit les 0.01 % de médecins qui gagnent de grosses sommes, le Groupe Mutuel prévoit une croisière de plusieurs jours à CHF 1'000.- la tête de pipe pour remercier ses 1'800 collaborateurs (coût : 1,8 millions). Avec bien sûr l'excuse que "ce n'est pas payé avec les primes des assurés", mais bien sûr ! A croire qu'ils sortent de l'argent de leurs poches magiques ! Et pendant ce temps, les patrons de Novartis et Cie sont parmi les personnes les plus riches de la planète. Mais non, continuons d'hurler sur les médecins, ça évite de s'intéresser au reste !

    • Chan le 23.02.2018 12:22 Report dénoncer ce commentaire

      Chan

      Et quand le groupe Mutuel propose des séjours de croisières à tes clients pour 2000, et le 2ème curiste gratuit vous trouvez cela normal ???????

  • Phil le 23.02.2018 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ambulatoire

    Prétendre que 60% sont payés par des assurances privées est certainement un leurre ! En réalité, il sagit essentiellement de la rémunération des consultations ambulatoires payées aux médecins par lassurance de base aussi ! La même assurance de base couvre les hospitalisations en chambre commune ET les consultations ambulatoires. Donc, il nest pas justifié de parler dassurances privées qui payeraient le 60% de la rémunération totale.

  • Daniele le 23.02.2018 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les medecins

    Les medecins n ont pas de retraite comme certains bien nantis, fonctionnaires, CO de biens publics ou assurances maladies. En plus, pendant 16 ans, ils ont du etudier sans revenu, ils ont du payer leurs deplacements aux USA ou ailleurs pour se perfectionner, doivent suivre et payer des seminaires toute leur vie. Pour s installer, ils ont du faire des emprunts dignes du prix d une belle maison pour acquerir le materiel pour consultation et diagnotique. Vous voulez une bonne medecine ? Alors demandez aux assurances maladie d ouvrir leurs comptes, leurs patrimoine etc... On discutera +tard

    • Jean-Marc le 27.02.2018 16:29 Report dénoncer ce commentaire

      @Daniele

      Malgré toutes les vérités que vous dites, ils restent des nantis. On ne peut pas prétendre à n'importe quel salaire, pour cause de carrière longue. Un conseiller d'état est aussi passé par tant d'épreuves pour arriver là où il est, mais cela ne lui donne pas le droit à la lune! Idem pour un haut fonctionnaire, un ministre, un ambassadeur, un juge...