Suisse

19 novembre 2019 10:49; Act: 19.11.2019 13:38 Print

Les ménages voient leur revenu disponible baisser

Les ménages suisses disposaient en moyenne d'un revenu mensuel de 6984 francs en 2017, après déduction des dépenses obligatoires comme les impôts ou les primes maladie.

Photo d'illustration.
Sur ce sujet
Une faute?

Le revenu disponible des ménages - composés en moyenne de 2,2 personnes - a baissé sur un an. En 2016, il était encore de 7124 francs, selon les chiffres publiés ce mardi par l'Office fédéral de la statistique.

Le revenu disponible varie fortement en fonction du type de ménage. Il se montait à 9787 francs par mois en moyenne chez les couples avec enfants de 2015 à 2017 et à 3417 francs dans les ménages d'une personne de 65 ans et plus.

Le revenu brut moyen des ménages, soit 9917 francs en 2017, est composé pour près des trois quarts par le revenu du travail, suivi des rentes et des prestations sociales (20%). Le rendement de la fortune ne joue qu'un rôle secondaire, avec une part de 5% du revenu brut.

Les pensions alimentaires ont contribué pour 1,6% à cette somme. Pour un ménage sur quatre, surtout des familles monoparentales, elles représentent un quart du revenu brut.

Dépenses pour le logement

En 2017, les ménages ont consacré 53,3% du revenu brut aux dépenses de consommation. Les dépenses pour le logement et l?énergie, soit 1463 francs en moyenne par mois, sont celles qui ont pesé le plus sur leur porte-monnaie. Suivent 742 francs pour les transports, 579 francs pour la restauration et l'hôtellerie et 577 francs pour les loisirs et la culture.

S'y ajoutent 636 francs dévolus à l'alimentation et aux boissons. Dans le détail, de 2015 à 2017, les ménages composés d'une personne de moins de 65 ans ont dépensé 351 francs de leur revenu brut pour ce poste.

Les ménages avec trois enfants ou plus y ont consacré 1082 francs. Ces derniers ont dépensé presque quatre fois plus que les ménages d'une personne à l'achat de viande (232 francs contre 62 francs).

Impôts en tête

Les dépenses obligatoires ont atteint 2933 francs par mois, soit près de 30% du revenu brut. Parmi elles, près de 12% du revenu brut a été consacré aux impôts, soit 1155 francs par mois en moyenne.

Les cotisations aux assurances sociales ont représenté 9,5% du revenu brut, les primes de l'assurance-maladie obligatoire 6,5% et les pensions alimentaires 1,9%. Enfin, les Suisses mettent de l'argent de côté. En moyenne, ils ont consacré 1428 francs par mois à leur épargne.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • cole zonn le 19.11.2019 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bêê bêêê

    et on raconte partout qu on est les plus riches du monde?? les 7 singes oui surement....mais pas le peuple

  • K-do Fiscal le 19.11.2019 11:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vases communicants

    Riches toujours plus riches et les autres toujours plus pauvres...

  • Dred le 19.11.2019 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hypocrites de gauche et de droite, unissez vous po

    Comme il est bon de dépenser et de distribuer l'argent gagné durement par les autres... et hop on s'attribue au passage des salaires de ministre et des rentes de super-riches.... même si on s'appelle Maillard et qu'on prétend défendre les pauvres...

Les derniers commentaires

  • Mayo le 22.11.2019 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    What

    579 hôtellerie et restauration... Ah bon ? On en parle des assurances maladies aussi ? Je rêve

  • D.M. le 21.11.2019 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de vous énerver

    Ce chiffre ne représente rien du tout. Car celui qui gagne 25'000 francs par mois fait péter la moyenne. Le revenu médian serait bien plus représentatif. Ainsi on saurait si on se place dans les 50% qui ont plus ou 50% qui ont moins.

  • l'opportuniste le 20.11.2019 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    observer et profiter

    seul les opportunistes s'en sortiront !

  • la baronne de la Tronchenbied le 20.11.2019 14:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quelle époque !

    moi ce qui m'inquiète c'est que la boîte de caviars va encore augmenter. on n'aura pas assez pour acheter les toasts.

  • Anne le 20.11.2019 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Chacun pour sois et les autres au social .

    Diviser pour mieux régner , les taxes CO2 vont aller aux aides internationales , aux réfugiés , pour tout autre chose tout comme les taxes sur les carburants, le tabac , la vignette autoroutière, l'impôt fédéral. Payez les moutons !!!! Et vous arrivez encore à vous moquer des gilets jaunes , mais pour vous ça sera pire , le système suisse vous mettra à la rue et vous aurez personne pour vous aider . La solidarité n'existe pas en Suisse.