Bâle-Campagne

14 juin 2018 18:58; Act: 14.06.2018 19:24 Print

Les organisations d'aide au suicide à la caisse

C'est une première en Suisse. Les autorités de Bâle-Campagne veulent faire payer les associations qui aident les personnes à se donner la mort.

storybild

En 2016, les coûts causés par les suicides assistés se sont élevés à 160'000 francs à Bâle-Campagne.

Sur ce sujet
Une faute?

Les organisations d'assistance au suicide doivent participer aux coûts de procédures des autorités dans le canton de Bâle-Campagne - une première en Suisse. Le Grand Conseil a transmis jeudi au gouvernement une motion demandant un changement de loi.

Ces dernières années, les suicides assistés ont engendré des frais importants à la police et au Ministère public, selon le député proche de l'UDC qui a déposé la motion. Sa demande a été approuvée par le parlement par 62 voix contre 16 et deux abstentions.

Limite «délicate»

Les suicides assistés sont considérés comme des morts particulières. Le Ministère public est tenu d'examiner la cause et les circonstances de la mort. La limite entre assistance et incitation au suicide voire homicide par négligence est parfois «délicate et difficile», explique la motion.

En 2016, les coûts causés par les suicides assistés se sont élevés à 160'000 francs à Bâle-Campagne pour 88 cas, a indiqué le Ministère public à Keystone-ATS. En 2017, ce chiffre a légèrement augmenté à 180'000 francs pour 99 cas.

«Un affront», estime Exit

Aucun canton ne prévoit une participation des organisations aux coûts des suicides assistés, souligne l'organisation Exit, contactée par Keystone-ATS. Les personnes accompagnées par Exit doivent être suisses ou domiciliées en Suisse.

Un changement de règlement serait un affront pour ces personnes qui payent des impôts en Suisse, estime Exit. Les opposants à la motion ont argumenté dans le même sens.

Réduire les procédures

Parmi les accompagnements effectués à Bâle-Campagne figurent aussi bien des personnes domiciliées en Suisse que des étrangers venus mourir en Suisse. Ces derniers sont pris en charge par d'autres organisations d'aide au suicide, telle Eternal Spirit.

Exit plaide pour une baisse pour une réduction des procédures. Pour l'organisation, il n'est pas nécessaire qu'après chaque suicide assisté, un médecin, une patrouille de police et un procureur se déplacent.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • John Snow le 14.06.2018 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Membre Exit

    Ce que les autorités oublient, c'est que les personnes qui font appel à Exit notamment, en plus de faire ce qu'elles souhaitent, économisent des millions chaque année aux caisse maladie, donc à nous, en frais palliatifs et autres acharnement thérapeutiques.

  • nc le 14.06.2018 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    honteux

    tous les prétextes sont bons pour inventer des nouvelles taxes

  • cricri69 le 14.06.2018 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci exit

    c'est triste qu'à notre époque, on ne peut pas décider de sa propre mort qui est voulue et surtout dans la dignité

Les derniers commentaires

  • Le message semble clair... le 15.06.2018 21:15 Report dénoncer ce commentaire

    Une balle est moins chère

    Sérieusement ça coute 2000 balles par personne et on trouve ça normal.

  • Zeus le 15.06.2018 10:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    argent sens unique

    exit travaille gratuitement ? les cercueils entretien cimetières incinérateurs coûtent donc pourquoi pas une participation des organisateurs ..tout le monde veut touche mais rien débourser ..

  • Theo le 15.06.2018 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    out

    pour qui est pauvre mourir c'est un instant pour les riches un soucis ..car les hyenes attendent dinc......

  • Vivi le 15.06.2018 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La bourse ou la vie

    Bonne idée ! Mais tous les cantons devraient suivre

  • Jo Bélix le 15.06.2018 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Minables personnes...

    Les états de sont rien d'autre que des rapaces... Des rapaces purs!!! J'ai beau chercher, c'est le seul mot qui convienne à cette initiative très déplacée. Que la honte vous étouffe.