Berne

17 juin 2019 09:30; Act: 17.06.2019 10:51 Print

Les panneaux solaires vont fleurir sur les casernes

La ministre de la Défense, Viola Amherd, veut que l’écologie soit au centre des préoccupations de son département.

storybild

Viola Amherd veut un département militaire plus écolo. (Photo: Keystone/Peter Klaunzer)

Sur ce sujet
Une faute?

Prévoyez-vous une «éco-armée»? La question coup de poing a été posée par la «NZZ am Sonntag» à Viola Amherd, cheffe du Département de la défense. Cette dernière a trouvé le concept intéressant, elle envisage même de l’appliquer à l’entier de son département. «Le DDPS est appelé à devenir un exemple en matière d’efficacité énergétique, de protection de la nature et de l’environnement», a lancé la Haut-Valaisanne.

Des véhicules écolos

Elle veut par exemple que, à l’avenir, les véhicules utilisés par les militaires (il y en a plus de 30 000 actuellement) soient de la catégorie d’efficacité énergétique A, la plus économique. Quant aux casernes et autres bâtiments du département, les nouvelles constructions devront toutes être équipées de panneaux photovoltaïques. «L’énergie que nous consommons doit être produite par nous-mêmes», insiste la ministre.

L’un des buts affichés est de réduire de 30% les émissions de CO2 d’ici à 2025. Des efforts ont déjà été consentis puisque depuis 2001, la réduction d’émissions de gaz à effet de serre a été de 20%. Pour y parvenir, la conseillère fédérale va exiger davantage d’efficacité dans certains domaines.

Des avions aussi écolos

La réflexion porte également sur l’achat des nouveaux jets de combat. «Lors de l’évaluation du futur avion de l’armée, la question de savoir si les machines peuvent se passer de kérosène au profit de biocarburant sera un des critères de choix», selon Viola Amherd. Idem pour les chars de combat.

(jbm)