Berne

01 juillet 2018 22:55; Act: 01.07.2018 22:55 Print

Les papys chauffards sont toujours plus nombreux

Le nombre d’aînés roulant trop vite, ivres ou sans permis a doublé en une dizaine d’années.

storybild

Six conducteurs sur dix âgés de 70 ans et plus ont un permis. (Photo: Istock)

Une faute?

Les conducteurs de 70 ans et plus condamnés pour de graves entorses au Code de la route ont été 1700 l’an dernier. Ils étaient 850 en 2008. Même constat pour les retraits de permis dans cette classe d’âge: 8400 en 2017 contre 3500 dix ans auparavant, constate la «NZZ am Sonntag». A titre de comparaison, le nombre de chauffeurs coupables d’infractions modérées ou graves ces dix dernières années est resté stable.

Un reflet de la société

La principale raison de ce boom est l’évolution démographique et le comportement de mobilité des seniors. «L’augmentation des condamnations des 70 ans et plus reflète la hausse de l’espérance de vie», commente Stefan Siegrist, directeur adjoint du Bureau de prévention des accidents. En 2015 (derniers chiffres disponibles), on comptait 650 000 détenteurs de permis de conduire âgés de 70 ans et plus. Mais cette hausse n’est pas près de s’arrêter. La population vieillit et les règles pour avoir le droit de conduire deviennent moins contraignantes (lire l’encadré).

Des permis spéciaux

De plus, il y a deux ans, ont été introduits des permis de conduire spéciaux réservés aux seniors ayant des problèmes de santé ou des handicaps. Ils permettent de prendre le volant mais avec des restrictions, comme rouler de nuit, sur les autoroutes ou alors en dehors des localités. Quarante-trois permis de ce type ont été délivrés depuis le 1er juillet 2016, dont cinq à Genève.

(jbm)