Noyé en Argovie

27 mai 2019 11:47; Act: 27.05.2019 11:47 Print

«Plus aucun enfant ne doit mourir dans l'Aabach!»

Un garçon de 4 ans s'est noyé dans un affluent de l'Aar, la semaine passée, dans le canton d'Argovie. Ses parents, anéantis, exigent que la zone où leur fils est tombé dans l'eau soit mieux protégée.

storybild

Tout indique que le garçonnet est tombé jeudi après-midi dans la rivière Aabach à quelques centaines de mètres de son embouchure dans l'Aar. (Photo: Police cantonale argovienne/Streetview)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je vais très mal.» Interrogé lundi par «Blick», le papa de Zenel peine à trouver ses mots. Le corps de son fils a été repêché sans vie, vendredi passé dans l'Aar, à Villnachern (AG). Le garçonnet jouait jeudi avec d'autres enfants à Wildegg (AG), lorsqu'il est tombé dans l'Aabach, un affluent de l'Aar. Le courant l'a emporté sur environ 6 km.


S'il y a bien un grillage là où Zenel est tombé dans l'eau, il ne barre pas complètement l'accès au cours d'eau. En effet, il existe une ouverture d'environ 50 mètres permettant de se rendre sans problème au bord de l'Aabach.

Des recherches de Tele M1 montrent que les habitants de la région ont déjà demandé à plusieurs reprises à l'administration ainsi qu'aux autorités de bloquer l'accès... mais en vain. Après le drame de la semaine dernière, plusieurs personnes comptent récolter des signatures pour que les choses bougent enfin. Une initiative saluée par le père du petit garçon de 4 ans. «Ça serait bien. Plus aucun enfant ne doit mourir dans l'Aabach!»

Pour l'heure, le petit n'a pas encore pu être enterré. Son corps est toujours autopsié. Les dernières analyses devraient être bouclées ce lundi. Les obsèques auront lieu au Kosovo, le pays d'origine du garçon.

(ofu/ats)