Fédérales 2019

09 octobre 2019 11:36; Act: 09.10.2019 12:08 Print

Les partis forts occupent plus d'espace médiatique

Selon des chercheurs, la présence dans les médias d'une formation politique est proportionnelle à sa force électorale.

storybild

L'UDC est à nouveau la formation politique la plus couverte dans les médias. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'UDC est à nouveau le parti avec le plus grand nombre d'articles dans les médias sur les trois derniers mois avant les élections fédérales. Globalement, les formations politiques ont une présence médiatique proche de leur force politique.

«Manière étonnamment précise»

Selon l'analyse rendue publique mercredi par l'Année Politique Suisse (APS), la présence dans les médias est la meilleure façon d'attirer l'attention lors de la campagne des élections fédérales 2019. Le projet rattaché à l'Université de Berne a passé en revue les 33 quotidiens et hebdomadaires suisses les plus diffusés.

Il n'est pas rare que des sympathisants de partis se plaignent de reportages trop rares ou même tendancieux. Cette accusation n'est pas justifiée en ce qui concerne la présence dans les médias.

Les résultats de l'analyse montrent que la proportion d'articles sur les partis parus dans la presse écrite au cours des douze semaines précédant le scrutin correspondait de «manière étonnamment précise» à la force politique du parti.

Provoquer pour exister

Jusqu'alors, l'UDC était la formation politique la plus couverte. Sa présence dans les médias n'est toutefois plus aussi dominante qu'elle l'était avant les élections il y a quatre ans. Elle comptait jusqu'à deux fois plus de reportages dans les journaux que le PS en 2015.

Des évènements médiatiques, avec parfois des provocations, permettent aux partis de renforcer leur présence dans les journaux. Selon l'APS, un cas particulier a particulièrement attiré l'attention en 2019. La présentation à la mi-août de l'affiche électorale de l'UDC avec une pomme dévorée par les vers.

Climat pas incontournable

Selon les chercheurs, l'UDC est, avec sa provocation volontaire, parvenue à attirer l'attention des médias. L'effet a été renforcé par les critiques internes du parti. Les autres partis n'ont pas réussi à imiter l'UDC, observe l'APS. La campagne «négative» sur internet du PDC ne lui a valu qu'environ la moitié des articles de journaux que l'affiche de l'UDC.

La plainte du PLR contre l'affiche du comité d'Egerkingen a davantage retenu l'attention de la presse. L'affiche accusait les membres du PLR d'avoir protégé les islamistes en Suisse. Le parti libéral-radical a porté plainte.

Le PS n'a su faire des vagues qu'avec l'élection de Ronja Jansen à la présidence de la Jeunesse socialiste. Les Verts et les Vert'libéraux ne sont pas parvenus à capitaliser en articles de journaux supplémentaires le thème du climat, pourtant sujet d'actualité de la campagne.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Laurent le 09.10.2019 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Way too much

    Ce constat n'est pas très étonnant. Et vu l'omniprésence du climat dans les médias, certains partis bénéficient d'une présence même involontaire. A titre d'exemple sur la RTS, le journaliste de la matinale ramène TOUT à cela. Que le sujet soit la nourriture, les brosses à dents, l'économie, peu importe... pas une minute sans toujours tout ramener à ça. Presse écrite idem. Je crois qu'on a eu l'info: le lavage de cerveau et la culpabilisation des moindres faits et gestes des citoyens commencent à être vraiment trop intense. Voir totalement contre productif.

  • giof le 09.10.2019 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peuple de moutons

    On parle beaucoup de l'UDC pour le dénigrer . Au contraire de la gauche soutenue par tous les médias. Ecolos et socialistes profitent du lavage de cerveau que surtout la TSR inflige à tout le monde. Et merci pour la redevance payée par tous. Mais il ne faut pas se plaindre. On a voté. Ou plutôt les moutons ont voté.

  • t.d.k. le 09.10.2019 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    pas sur la RTS

    ah bon ...vous croyez ? Notre constat est que la RTS done bien plus de place aux Roses _Verts qu'aux partis de droite. Les interview des Roses Verts sont bien plus aimables que ceux des politiciens de droite qui se font attquer sans cesse par les journalistes de la RTS.

Les derniers commentaires

  • roberto le 10.10.2019 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    c'est tout faux !!!

    Je n'ai jamais raté une votation mais la vous commencé a nous énervé, la tv bien sur qui na plus d'argent alors facile les émissions a caractère politique, loupé la Laver Coupe, loupé les Championnats du monde en athlétisme coupé au moment de nos Suissesses . Mais la politique on s'en fout. Vous allez dans une bourgade comme Moudon pour essayer d'influencer les habitant vous ne les verrez pas. On a été surpris par le monde étranger qui c'est installé puisque sa a passé a 45% .

  • @Jélirai Moi le 10.10.2019 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vot

    On vote selon notre humeur et les partis veulent absolument nous caser favorable à tel parti. C'est pas parceque je vote à gauche ou droite que sera ainsi à vie. Mon syndicat, ma caisse-maladie, mon patron, etc ils me font pitié avec leur liste à deux PS.

  • Payez combien le 10.10.2019 02:06 Report dénoncer ce commentaire

    les chercheurs d'enfantine?

    "Selon des chercheurs, la présence dans les médias d'une formation politique est proportionnelle à sa force électorale." Alors là je suis scotché par tant de recherche... C'est un peu du: j'ai 3 groupes de pommes. Le premier groupe en à 4, le deuxième en à 3, le troisième en à 5. Avec quel groupe je peux faire le plus grand gâteau? Plus ton groupe est grand, plus tu fais de sous, plus tu peux faire de pub plus loin que les autres, donc plus de gens peuvent voir le grand groupe qui se fait voir par le plus grand nombre.

  • Aline Henry le 09.10.2019 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Votations

    Surtout proche de leurs comptes en banque ici et ailleurs !

  • jlc le 09.10.2019 20:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'espace médiatique...

    Voter selon le bruit médiatique... On comprend mieux pourquoi nos sociétés occidentales s'effondrent. Plus personne ne réfléchi, tout le monde jacasse et à la fin rien ne marche !