Suisse

15 février 2019 17:02; Act: 15.02.2019 17:12 Print

Les produits sucrés ne devraient pas être taxés

Une commission du Conseil national ne veut pas imposer les produits trop sucrés.

storybild

Jusqu'à 20% des coûts de la santé peuvent être attribués à des maladies liées à l'obésité, maladies dont la prévention est encore insuffisante. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Une faute?

Les produits sucrés ne devraient pas être taxés. A l'instar de son homologue du Conseil des Etats, la commission de la santé publique du National rejette par 16 voix contre 7 une initiative cantonale neuchâteloise visant à lutter contre les maladies non transmissibles liées à une consommation élevée de sucre.

Selon elle, il n'est pas nécessaire de prendre des mesures en raison des nombreux efforts entrepris sur une base volontaire en vue de réduire la teneur en sucre des denrées alimentaires. Les industriels modifient en permanence leurs recettes afin d'y diminuer les quantités de sucre, justifie la commission dans un communiqué vendredi.

Taxe sur les sucres ajoutés

La minorité renvoie aux expériences faites à l'étranger. A ses yeux, les taxes sur les produits sucrés constituent un bon instrument pour lutter efficacement contre les maladies liées à la consommation de sucre.

L'initiative cantonale demande que la législation introduise une taxe sur les sucres ajoutés lors des processus de fabrication. Tout ou partie des revenus seraient affectés à la prévention du diabète et de l'obésité. Jusqu'à 20% des coûts de la santé peuvent être attribués à ces maladies dont la prévention est encore insuffisante. En Suisse, 42% de la population est en surpoids ou obèse.

(nxp/ats)