Suisse

07 mai 2019 11:57; Act: 07.05.2019 12:25 Print

Les quantités de neige ont été exceptionnelles

Durant l'hiver 2018-2019, la neige a été importante dans le nord de la Suisse. Dix-neuf personnes ont perdu la vie dans des avalanches.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'hiver 2018/2019 a été marqué par des quantités exceptionnelles de neige au nord du pays. Jusqu'à fin avril, les 299 avalanches signalées à l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SFL), à Davos (GR), ont fait 19 victimes.

Sur les 19 victimes d'avalanches, 18 étaient des amateurs de sports d'hiver qui se trouvaient en terrain non sécurisé. La 19e victime était un patrouilleur, tué alors qu'il travaillait sur une piste de ski ouverte du domaine skiable de Crans-Montana (VS), a indiqué mardi l'institut.

Les chutes de neige ont été intenses et persistantes au nord pendant la première quinzaine de janvier. Du 12 au 14 janvier, il est tombé de façon générale plus d'un mètre de neige sur le versant nord des Alpes et plus de 1,5m dans Alpes uranaises aux Alpes st-galloises, ainsi que dans le nord du Prättigau (nord des Grisons).

Records battus à l'est

Les précipitations de janvier ont battu tous les records de mesures à l'est: pour de nombreuses stations du Liechtenstein et du nord des Grisons, les cumuls de neige fraîche ont été les plus grands ou les seconds plus grands jamais enregistrés sur 10 jours, précise SFL.

Ces importantes quantités de neige fraîche, accompagnées d'un vent tempétueux, ont conduit à des prévisions de danger d'avalanches «très fort» (degré 5), le degré le plus élevé pour le 14 janvier dans de vastes régions des Alpes. De très nombreux départs d'avalanches ont été observés pendant cette période.

De nombreuses avalanches se sont avancées très loin, car elles étaient constituées d'une forte proportion de neige poudreuse. Les ouvrages de protection pare-avalanches, les cartes de zones de danger et le travail des services d'avalanches ont fait leurs preuves. Pendant cette période, les dommages constatés n'ont concerné que des biens.

Avalanches de glissement

Pendant la seconde quinzaine de février, qui a été douce et sèche, les avalanches de glissement ont constitué le danger principal. Elles ont souvent atteint une grande taille en raison de l'épais manteau neigeux. A la fin avril, des pluies intenses jusqu'en haute altitude ont provoqué des avalanches de neige mouillée de grande ou très grande taille.

Sur le versant sud des Alpes, la première grosse chute de neige a eu lieu dès la fin octobre. Ensuite, l'hiver a été globalement très sec et doux. Ce n'est qu'en avril qu'on y a observé deux incursions hivernales avec de grandes quantités de neige fraîche et un danger d'avalanche «fort» (degré 4).

(nxp/ats)