Suisse

22 mars 2011 10:41; Act: 22.03.2011 15:14 Print

Les ressources en eau seraient surestimées

Les experts mettent en doute l'optimisme des milieux bourgeois qui veulent remplacer l’énergie nucléaire par l’énergie hydraulique.

storybild

Aujourd'hui, 90% à 95% des ressources en eau sont déjà exploitées en Suisse. (Photo: Keystone)

Une faute?

La catastrophe nucléaire au Japon a contraint les partis politiques du centre à revoir leurs positions en matière d’utilisation de l’énergie atomique. Ce faisant, les ténors de ces partis exigent de leurs collègues socialistes et verts qu’ils fassent des concessions et acceptent la construction de nouveaux barrages. Christophe Darbellay, le président du PDC, et Hans Grunder, le président du BDP, sont tous les deux convaincus du «grand potentiel» de l’énergie hydraulique en Suisse.

Or la Suisse est le pays au monde qui exploite déjà le mieux ses ressources en eau. Selon Robert Boes, professeur d’hydrologie à l’EPFZ, elle utilise déjà entre 90% et 95% de son potentiel hydraulique. «Avec de nouvelles centrales à eau, la Suisse pourrait produire au maximum 6 térawatts/heure (TWh) supplémentaires par an. Cela correspond plus ou moins à un quart de l’énergie manquante en cas de fermeture des centrales nucléaires actuelles», estime-t-il. Aujourd’hui, notre pays produit 36 TWh d’énergie hydraulique, selon le «Tages-Anzeiger». A titre de comparaison, les centrales de Mühleberg, et de Beznau 1 et 2 produisent 9 TWh par an.

L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) estime quant à lui qu’en modernisant les centrales hydrauliques existantes ou en construisant de nouvelles, il en résulterait une production de 7 TWh au mieux, 5 TWh selon une estimation plus réaliste. A moyen terme, rappelle-t-il, il faudra également tenir compte des effets du changement climatique qui auront d'importantes incidences sur la présence de l’eau dans les Alpes. Selon l’OFEN, le réchauffement climatique pourrait «coûter» 2 TWh par an. On les constate: les chiffres avancés par l’OFEN ne sont guère optimistes et recoupent en partie les prévisions de Robert Boes de l’EPFZ.

(rga)

Les commentaires les plus populaires

  • flavio le 22.03.2011 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr..

    On a 9 mois de flotte par année et ont manquerai d'eau??

  • Vasco le 22.03.2011 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    Alternatives

    Les alternatives nécessitent d'un changement de mentalité et d'un important investissement. Mentalités: Nous pouvons consommer moins: commencez par éteindre le PC en sortant du boulot, coupez le multiprise de la tv/dvd/hifi ainsi que celles des ordis/écrans/imprimantes après utilisation. Machine à café: allumer pour s'en tirer un, éteindre droit derrière... Investissement: mettre des panneaux sur tous les tois (surtout les toits des immeubles), utiliser des chauffe-eau thermo-dynamiques, chauffer à 18-19 degrés en hiver et enfiler un pull et des chaussettes! Logique... et économe!

  • Manuela le 23.03.2011 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre bergère, plus de pluie

    Whoua encore une histoire d'O...de vrais experts de Valais-Beaches vu le changement climatique sur nos alpages!

Les derniers commentaires

  • Manuela le 23.03.2011 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre bergère, plus de pluie

    Whoua encore une histoire d'O...de vrais experts de Valais-Beaches vu le changement climatique sur nos alpages!

  • Suzi le 23.03.2011 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on changeait collectivement?

    Isoler mieux les vieilles maison permettrait déjà une grosse économie en chauffage. Poser, ensuite des panneaux solaires pour chauffer l'eau est une autre alternative. Arrêter de lier le cours du gaz à celui du mazout serait aussi une bonne idée. Acheter des multiprises qui s'éteignent individuellement pour ne garder que celles qui sont indispensables. Et pourquoi ne pas utiliser beaucoup moins son ordi, son tél. portable et sa console de jeux car ça aussi ce sont des gouffres à énergie?

  • Jean-Luc le 23.03.2011 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    C'est les autres

    Ouaips,c'est toujours les autres qui polluent,c'est pas les TV en veillent qui consomment,les vrai consommateur sont la cuisinière,la machine à café,la théiere,le fer à repasser,le lave linge,tout ce qui doit chauffer,les étiquette de classe sont un leurre,elle classifie les appareilles par rapport à leur fonction,mais une tv en veille=0,4W une machine à café=1200W et un lave linge=3kw,un éclairage publique 250W-1500W par lampe,cessons de promulguer des "principe" et agissons sur les vrai energivores

  • Roland le 23.03.2011 01:31 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'ont rien compris

    On ne peut évidemment pas remplacer le nucléaire par une seule autre source d'énergie surtout si elle est déjà très largement exploitée. Il faut miser sur toutes les sources d'énergie renouvelables en même temps (solaire, éolienne, géothermie, biomasse et hydraulique).

  • flavio le 22.03.2011 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr..

    On a 9 mois de flotte par année et ont manquerai d'eau??

    • Suzi le 23.03.2011 09:37 Report dénoncer ce commentaire

      Barrages en Valais

      Certains barrages se trouvent en Valais et comme chacun le sait, ceux-ci manquent, cruellement, de jours de pluie... Et avec le manque de neige de cette année... Alors oui, il y a de quoi rester vigilant.