Suisse

27 février 2020 16:51; Act: 27.02.2020 16:57 Print

Les séropositifs sont trop souvent discriminés

De nombreux cas de marginalisation due à la maladie sont répertoriés par l'aide suisse contre le sida. Une patiente n'a pas pu avoir ses médicaments car elle était en retard dans ses primes.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les cas de discrimination contre les séropositifs ont légèrement baissé en 2019. L'aide suisse contre le sida a rapporté 105 cas contre 120 l'année précédente. Un tiers d'entre eux a impliqué des assurances sociales ou privées.

De nombreuses discriminations ont eu lieu dans des établissements de santé publique comme dans l'environnement professionnel, écrit jeudi l'aide suisse contre le sida. Vingt-quatre personnes ont subi des violations des données personnelles.

L'organisation cite notamment le cas d'un patient d'un hôpital, dont les données personnelles ont été violées à trois reprises.

Après une opération à la hanche, l'homme s'est vu mentionner son infection au sida dans la clinique de réhabilitation où il s'est rendu. L'information était notée dans le rapport de sortie de l'hôpital, indique l'aide suisse contre le sida.

Comme la clinique de réhabilitation a également mentionné l'infection au sida dans son rapport de sortie, les collaborateurs de Spitex, qui se sont occupés du patient par la suite, étaient également au courant. Une situation «extrêmement désagréable» pour le patient, selon l'organisation.

Médicaments refusés

Une femme séropositive n'a, de son côté, pas pu obtenir ses médicaments à la pharmacie à plusieurs reprises, au motif qu'elle n'était pas à jour dans le paiement de ses primes et qu'elle n'était pas couverte par l'assurance-maladie.

L'aide suisse contre le sida rapporte plusieurs cas similaires dans différents cantons. Elle rappelle que, selon la loi, les assureurs ont l'obligation de payer pour les traitements d'urgence, y compris chez les assurés en retard. Un traitement interrompu peut entraîner des complications mortelles, souligne-t-elle.

Selon l'organisation, il y a eu 25 cas de discrimination en relation avec les assurances sociales et 16 en relation avec les assurances privées. Dans le système de santé publique, 14 cas ont été recensés. Et 10 dans le cadre d'une activité professionnelle.

Dans de nombreux cas rapportés, l'aide suisse contre le sida a pu intervenir avec succès. Les possibilités d'actions légales sont cependant limitées, note-t-elle. Et d'énumérer plusieurs raisons: la Suisse n'a pas encore de loi contre les discriminations de ce type, certains cas ont été annoncés anonymement ou encore les personnes concernées n'ont pas voulu d'interventions.

(nxp/ats)