1er mai - Fête du travail

01 mai 2012 06:31; Act: 01.05.2012 09:40 Print

Les syndicats se mobilisent

Cette année encore, les syndicats appellent à «plus de salaire et plus de rente», ainsi qu'à une meilleure protection des travailleurs et de leur santé, à l'occasion de la fête des travailleurs.

storybild

Alain Berset tiendra un discours à Fleurier (NE), Paul Rechsteiner se trouvera à Zurich, alors que Simonetta Sommaruga sera à Berne.

Une faute?

La pression des patrons à produire toujours plus en toujours moins de temps ou à parfaire sa formation sur son temps libre et à ses frais a des conséquences néfastes sur la santé des travailleurs, écrit l'Union syndicale suisse (USS) dans son Appel du 1er mai. Cela sans compter les pressions sur les salaires, voire sur l'emploi.

Arlésienne syndicale, la discrimination salariale entre hommes et femmes reste d'actualité. Quant à l'exigence constitutionnelle de maintenir le niveau de vie antérieur des retraités grâce aux rentes de l'AVS et du 2e pilier, c'est une autre promesse non tenue, constate l'USS.

Comme le veut la tradition, les leaders syndicaux et de la gauche vont s'exprimer ce mardi. La ministre de justice et police Simonetta Sommaruga sera à Berne alors que le chef du Département fédéral de l'intérieur Alain Berset tiendra un discours à Fleurier (NE).

Le président du Parti socialiste Christian Levrat prononce une allocution à Yverdon-les-Bains (VD) tandis que le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard reste dans son canton, à Nyon.

Traditionnel haut-lieu de la contestation violente, Zurich accueillera notamment à la tribune le président de l'USS et conseiller aux Etats Paul Rechsteiner (PS/SG). Les autorités annoncent qu'elles renouvelleront le dispositif mis en place l'an dernier: 542 personnes avaient été interpellées et présentées à la justice en comparution immédiate.

(ats)