Nuisances

10 février 2011 12:23; Act: 10.02.2011 17:31 Print

Les trains étrangers font trop de bruit

La rugosité des roues de certains trains de marchandise étrangers, causée par les freins, provoque un surplus de décibels qui pourrait être réduit de moitié.

storybild

C'est le degré de vétusteté des freins sur les wagons de marchandise qui détermine le niveau sonore ambiant. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le phénomène est assez simple: le bruit provoqué par les wagons de chemin de fer augmente en fonction de la rugosité des rails et des roues. Plus les roues sont lisses, moins il a de bruit. Le même raisonnement s’applique aux rails.

Selon Stefan Bühler, de l’entreprise Prose AG, de telles dispositions permettent de réduire de 10 à 15 décibels le bruit d’un train, roulant à 80 km/h, enregistré à 7,5 mètres d’une voie. «Pour l’oreille humaine, cela correspond à une bonne « moitié » du bruit perçu», explique-t-il dans la «Berner Zeitung».

Stefan Bühler fait partie d’une équipe de chercheurs internationaux qui participent au projet Sonrail qui est piloté par l’Office fédéral de l’environnement. Les scientifiques ont élaboré un modèle informatisé qui leur permet de mesurer les nuisances sonores provoquées par les train sur tout le réseau ferroviaire suisse. Selon l’EMPA, le centre de recherche de l’EPFZ sur les matériaux, qui participe au projet, «il sera bientôt possible de déterminer les populations les plus exposées au bruit des trains et de proposer des mesurer pour diminuer celui-ci».

Les trains de marchandises pointés du doigt

Parce que toutes les entreprises étrangères n’ont pas encore modernisé leur parc de wagons de marchandises, ce sont les trains de marchandises qui transitent par les Alpes qui causent le plus de nuisances sonores. «Presque tous les trains de ce type sont encore équipés de systèmes de freinage qui endommagent la surface des roues et les rendent rugueuses», explique Stefan Bühler. C’est la raison pour laquelle les wagons venus de l’étranger sont plus bruyants que leurs équivalents suisses. Grâce aux efforts entrepris par de la Confédération dans ce domaine, tous les systèmes de freinage de l’ancienne génération seront bientôt entièrement remplacés sur le réseau helvétique.

(rga)