Agences de voyages

02 décembre 2011 12:20; Act: 02.12.2011 15:43 Print

Les vacances d'été seront moins chères

En raison du franc fort, les vacances d'été s'annoncent à nouveau plus avantageuses pour les touristes suisses.

Une faute?

Les vacances d'été seront moins chères. Selon la date et la destination choisies, un voyage pourra coûter jusqu'à 20% de moins par rapport à l'année en cours.
Malgré un contexte économique difficile, la branche des voyages table sur une légère hausse de la demande, a indiqué la Fédération suisse des agences de voyages (FSAV) vendredi dans un communiqué. En raison de prix plus favorables, les destinations balnéaires devraient notamment attirer du monde.

Les agences de voyages annoncent même une baisse des prix pour cette saison d'hiver. Les compagnies aériennes et les hôtels se montrent en effet plus souples dans la renégociation de leurs tarifs qu'en période de haute conjoncture.

Concernant les séjours en Suisse, la FSAV se montre optimiste. En décidant de fixer un cours plancher pour l'euro face au franc, la Banque nationale suisse (BNS) a rassuré le secteur. Le choix d'opter pour des séjours dans les pays voisins a considérablement perdu son attrait.

Réaction trop tardive

Pour Sara Stalder, directrice de la Fondation alémanique pour la protection des consommateurs (SKS), la baisse des prix intervient trop tard. «La branche des voyages a dormi trop longtemps», a-t-elle confié à l'ats. «C'est seulement lorsque les clients se sont tournés vers l'étranger que les fournisseurs ont réagi».

A l'instar de Sara Stalder, Nadia Thiongane, économiste à la Fédération romande des consommateurs (FRC) déplore cette lenteur. «L'économie a tardé à redistribuer aux consommateurs les gains de change». Et d'ajouter: «les prix ont été adaptés seulement lorsque la situation est devenue critique».

«Nous attendons de la branche des voyageurs qu'elle pratique des prix justes, c'est-à-dire qui correspondent aux coûts objectifs occasionnés par la distribution dans notre pays» a encore précisé Nadia Thiongane.

Maintenant les gains de change sont au moins redistribués en partie aux clients, a salué Sara Stalder. Mais elle conseille malgré tout aux Suisses de toujours bien se renseigner et de comparer les prix.

(ats)