Gares CFF

03 juin 2019 11:45; Act: 03.06.2019 16:25 Print

Zones fumeurs, un danger pour les vapoteurs?

Les vapoteurs ne veulent pas être condamnés au tabagisme passif, en étant assimilés aux fumeurs dans les zones prévues à cet effet dans les gares.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Non, vapoter n'est pas fumer. Tel est en substance le message délivré ce lundi par l'association suisse des utilisateurs de vaporisateurs personnels, Helvetic Vape, qui s'insurge dans un communiqué du mélange des genres prévu par les CFF. Ils envisagent en effet que les nouvelles zones fumeurs prévues bientôt dans les gares accueillent également les vapoteurs.

Les produits de vapotage ne sont pas des produits du tabac, techniquement et légalement. Ils seront clairement différenciés dans la future loi sur les produits du tabac, selon la demande formulée par le Parlement en 2016, explique l'association.

A ses yeux, en voulant forcer les vapoteurs à subir le tabagisme passif dans les zones fumeurs, l'Union des transports publics (UTP) les expose à des dangers. Des études ont montré un risque accru de cancer des poumons de 10 à 30% pour l'entourage. De plus, les vapoteurs qui viennent d'arrêter de fumer risquent une rechute.

Pour Helvetic Tape, il ne faut pas faire d'amalgame entre vapotage et tabagisme. Les mesures du vapotage dans des espaces restreints et clos n'ont montré «aucune pollution de l'air ayant un impact sanitaire significatif pour l'entourage». Le vapotage est un moyen efficace pour sortir du tabagisme, selon l'association.

Etude lancée

Il n'existe que très peu d'études évaluant l'efficacité de la vaporette comme aide à l'arrêt du tabac. Même si certains résultats le suggèrent, d'autres recherches sont nécessaires pour le confirmer, relativise pour sa part Unisanté, le Centre universitaire de médecine générale et santé publique à Lausanne.

Unisanté lance dans ce but une étude indépendante de grande envergure, en collaboration avec les Universités de Berne et de Genève. L'étude ESTxENDS, financée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, mesurera l'efficacité, la sécurité d'emploi et la toxicologie du vapotage.

Quelque 1200 personnes sont recherchées pour participer à l'étude. Ces volontaires doivent avoir 18 ans ou plus et fumer au moins cinq cigarettes par jour. Les informations se trouvent ici. Les participants seront suivis individuellement pendant six mois. Les résultats devraient être publiés d'ici deux ans.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Achille le 03.06.2019 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Puant

    A quand un espace pour ceux qui puent la transpiration ?

  • Lana le 03.06.2019 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pppfff

    Je crois que d'ici 15ans je devrais songer à changer de planète!!! Mauvais pour la santé alors il faut aussi supprimer tous les téléphones portables et se remettre au téléphone public etc etc...

  • Le pacifiste le 03.06.2019 12:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouai

    Vapoter... Fumer... La limite existe mais reste faible. Pour un non fumeur comme moi, cela me dérange également de recevoir chaque matin dans les gares du vapotage dans la figure.

Les derniers commentaires

  • Tom jerry le 04.06.2019 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    youpi

    prochaine étape... interdiction de manger et boire dans le train... youhou je me réjouis déjà

  • Kevin le 04.06.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Interdisons les boites de nuits aussi al

    Je vous rappelle qu'on utilise exactement le même procédé qu'une cigarette électronique pour créer le brouillard de fumée dans les discothèques. Personne n'en est mort.

    • Tom jerry le 04.06.2019 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Kevin

      les gens ne sont pas informés c'est simple...

  • Oligator le 04.06.2019 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Clairement

    Pourquoi il ne faut pas mélanger vapoteurs et fumeurs: 1) avec le vapotage il n y a pas de fumée passive contrairement aux fumeurs 2) ceux qui vapotent le font pour réduire et arrêter de fumer des cigarettes 3) le vapotage ne gêne pas les non-fumeur c est prouvé scientifiquement

    • Obliterator le 11.06.2019 22:37 Report dénoncer ce commentaire

      De qui se moque-t-on

      1. le vapotage provoque aussi de la fumée passive. 2. Le va potage gêne les non-fumeurs dégage des substances cancérigènes et ultra allergène cest prouvé scientifiquement. 3. Et ça pue aussi.

  • Mackey le 04.06.2019 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Vous voyez ?

    Fumer c'est mal.

  • Moi le 04.06.2019 06:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas les CFF

    Je comprends juste pas pourquoi vous insistez à dire que ce sont les CFF qui ont décidé de cette règle alors que c'est l'UTP qui en est à la source... Faites attention à vos sources !