Suisse

04 février 2019 09:59; Act: 04.02.2019 10:18 Print

Les ventes de glyphosate ont chuté en dix ans

Les quantités de glyphosate ont baissé de 45% et les ventes totales de produits phytosanitaires ont reculé de 29%. Les ventes de substances pour l'agriculture biologique ont bondi.

storybild

Les ventes de glyphosate, contenu dans le désherbant Roundup, se sont effondrées en Suisse. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ventes de produits phytosanitaires en Suisse sont en diminution depuis quatre ans. Le recul est particulièrement marqué pour le glyphosate. En dix ans, les quantités de cet herbicide ont baissé de 45% pour atteindre 186 tonnes en 2017.

Les ventes totales de produits phytosanitaires ont atteint 2030 tonnes en 2017, soit 29% - ou 250 tonnes - de moins qu'en 2008, a indiqué lundi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Cette baisse s'explique en grande partie par celle du glyphosate. Elle est aussi due à l'utilisation de plus en plus fréquente de techniques mécaniques pour lutter contre les mauvaises herbes.

Les ventes de substances pour l'agriculture biologique ont augmenté de 40%, passant de 600 tonnes en 2008 à 840 tonnes en 2017. Cette hausse est liée à l'augmentation de l'agriculture biologique et des surfaces qui y sont consacrées, mais aussi au changement des habitudes d'achat des agriculteurs qui continuent dans le conventionnel.

Les quantités de produits phytosanitaires utilisables en dehors de l'agriculture biologique sont en diminution de 27% depuis 2011 passant de 1710 tonnes à 1250 tonnes en 2017. Parmi ces substances, certaines présentent des risques pour les sols. La Confédération a adopté en 2017 un plan d'action pour réduire de 30% l'utilisation de ces substances d'ici 2027 par rapport à la période de 2012-2015. Une diminution de 14% peut être déjà observée, selon l'OFAG.

Les dix meilleures ventes

Parmi les dix substances actives les plus vendues, le cuivre, l'huile de paraffine, l'huile de colza et le soufre peuvent être utilisés en agriculture biologique et dans les cultures conventionnelles.

Le glyphosate (herbicide), le folpet (fongicide en viticulture), le mancozèbe (fongicide, pommes de terre), le chlorothalonil (fongicide céréales et cultures maraîchères), le métamitron (herbicide, betteraves sucrières), le captan (fongicide en arboriculture) complètent ce groupe des dix substances les plus commercialisées en Suisse.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Urbin Déprés le 04.02.2019 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle

    Nos chères autorités qui sont de mèche avec l'industrie chimique ne sont pas capable d'interdire un produit mortel. Jouons les 'gilets jaunes' et arrêtons de l'acheter

  • Piloux le 04.02.2019 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Merci qui ???

    La prochaine génération mangera le résultat du manque de pouvoir et de prises de décisions des autorités vis-à-vis des lobbys de la chimie. A coup de centaines de tonnes de chimie dans la terre plus rien ne pourra pousser sans être influencé par ces produits.

  • Yan Amard le 04.02.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Stop poison

    Ce poison devrait être tout simplement interdit ! D'autant plus que l'on sait à présent sa dangerosité !

Les derniers commentaires

  • Une pendulaire le 05.02.2019 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les CFF...

    Savez-vous que les CFF utilisent massivement le glyphosate partout sur les rails et aux abords...et en dépassant largement la quantité maximum autorisée... C'est pour rien qu'il n'y a pas une trace de mauvaise herbe sur les rails suisses...au détriment de notre santé à nous les usagers sans parler des employés ultra exposés!

  • Varadero le 04.02.2019 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toxiques également

    Nous souhaiterions interdire les pesticides et autres produits chimiques pour préserver notre santé, entièrement d'accord ! Mais pour faire bien il faudrait aussi interdire tous les carburants quels qu'ils soient, ils détruisent notre planète tout autant!

  • Manu Epilation le 04.02.2019 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    Info ou intox ?

    Moi, ce qui me chipote, c'est le message induit et subliminal de ce type d'infos. Je n'en dirai pas plus, ça ne passerait pas.

    • Tanakasan le 05.02.2019 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Manu Epilation

      Du genre le glyphosate n'est pas si malsain ! Il n'a pas besoin d'être interdit ?!

  • zigouille le 04.02.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop

    Espérons que ce pesticide ne sera pas remplacé par une autre sal...... Q'attend d'ailleurs le CF pour l'interdire avec effet immédiat! tout simplement l'accord des lobbys et de ses sbires qui siègent au Conseil National lesquels touches ds indemnités pharaoniques pour s'opposer à toute nouvelle loi dès l'instant ou ils touchentdu fric !

    • Alala... le 04.02.2019 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @zigouille

      Ce n'est pas un pesticide mais un herbicide. Je pense que la nuance est importante et votre erreur démontre bien l'état de la désinformation.

    • agri respectueux le 04.02.2019 18:39 Report dénoncer ce commentaire

      Petite précision

      Petite précision @Alala:Un pesticide englobe tous les produits phyto: herbicide, fongicide, insecticide, acaricide,.....

    • Agri respectueux le 04.02.2019 18:52 Report dénoncer ce commentaire

      @ zigouille

      D'accord pour interdire l'utilisation du glyphos en Suisse; MAIS on interdit aussi toute importation de produits alimentaires ayant reçu du glyphosate, également ceux achetés par nos helvètes friands du tourisme d'achat.. Et là, vous commencerez à avoir faim. Ps: En Suisse une culture n'est jamais traitée au glyphos contrairement à ce qui se passe à l'étranger (traitement quelques jours avant la récolte)

  • Round Down le 04.02.2019 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le boom économique?

    C'est toujours pas assez et faut pas se leurrer ils le remplaceront par un truc tout aussi nocif voir plus. Il faut rappeler que la chimie utilisée dans l'agriculture n'est autre que l'industrie de l'armement de l'après-guerre qui avait des tonnes de stocks " comme le nitrate" et qu'il fallait recycler. La solution était toute simple favoriser l'économie au détriment de la santé du citoyen.

    • Alien le 04.02.2019 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Round Down

      Wow si ca cest pas de la théorie du complot .....