dauphins

07 mai 2012 07:53; Act: 07.05.2012 07:59 Print

Les zoos redoutent une «loi Connyland»

Une commission doit bientôt se prononcer sur l’importation des dauphins. Les parcs animaliers attendent la décision avec inquiétude.

storybild

Les shows ont repris dans les bassins de Lipperswil. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le parc aux dauphins Connyland à Lipperswil (TG) a reçu l’appui de grands zoos de Suisse dans son combat contre le possible durcissement de la loi. «Il est absurde de ne plus pouvoir importer les dauphins», déclare Peter Dollinger dans «Der Sonntag».

Le directeur de l’organisation Zoo­schweiz, qui regroupe six parcs animaliers en Suisse, dont les zoos de Zurich et de Bâle, craint que si une «loi Connyland» est acceptée, les protecteurs des animaux voudront ensuite se pencher sur le sort de tous les animaux exotiques, comme les gorilles ou les éléphants. Face à cette menace, Zooschweiz a envoyé une lettre aux parlementaires les mettant en garde contre toute restriction de ce type. Pour Peter Dollinger, s’il est appliqué, un tel texte signifierait la fermeture de plusieurs établissements.

«Où cela s’arrêtera-t-il?» s’interroge le responsable du Zoo de Zurich, Robert Zingg. Pessimiste, il estime qu’une interdiction d’importation générale n’est qu’une question de temps.

Initiatrice de l’interdiction, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Chevalley rétorque: «Nous ne voulons pas interdire quelque animal que ce soit dans les zoos. Cela n’a jamais fait partie du débat», martèle la Vert’libérale.

(jbm)