Thurgovie

11 octobre 2018 10:06; Act: 11.10.2018 12:13 Print

Leur fille ne va pas au camp de ski: parents jugés

Un couple s'est retrouvé devant la justice thurgovienne pour avoir désinscrit son enfant de 11 ans d'un camp d'hiver parce qu'elle avait eu une crise de panique. Condamné en 1re instance, il a été blanchi.

storybild

(Photo: Keystone/Arno Balzarini)

Une faute?

L'histoire paraît absurde. La justice thurgovienne a dû se pencher sur une affaire opposant un couple marié à l'école de sa fille. Selon la «Thurgauer Zeitung», tout a commencé en janvier 2016. Les époux avaient alors désinscrit à la dernière minute leur fille âgée de 11 ans d'un camp de ski. En cause: la petite avait fait une crise de panique la veille du séjour.

L'école avait par la suite porté plainte contre les parents, les accusant de violation de la loi sur l'école obligatoire. Leur avis avait visiblement été partagé par le Ministère public de Bischofszell (TG), puisque celui-ci avait condamné le couple par ordonnance pénale à une amende de 450 francs auxquels s'ajoutaient encore les 300 francs de frais de procédure. Persuadés de n'avoir rien fait de mal, les parents avaient fait recours contre ce jugement.

«J'aurais dû la forcer physiquement»

Voilà pourquoi ils ont dû comparaître en ce début de semaine devant le Tribunal de district d'Arbon (TG). Ils ont expliqué que leur fille avait été prise de panique un soir avant le camp. Elle se serait mise à pleurer et à trembler. Son état ne se serait par ailleurs pas amélioré le jour J: «J'aurais dû la forcer physiquement à monter à bord du bus», a assuré la mère, qui a ajouté avoir immédiatement prévenu le titulaire de classe et la direction scolaire.

Comme elle n'avait par la suite plus eu de nouvelles et que sa fille avait suivi les cours avec une classe d'une année inférieure en attendant le retour de ses camarades, la mère pensait que tout avait été réglé.

Ministère public et école critiqués

Pour finir, le tribunal a donné raison aux parents en les blanchissant. Les juges ont estimé leur version des faits crédible et ont souligné qu'ils avaient agi dans l'intérêt de l'enfant, vu la situation exceptionnelle. La Cour a par ailleurs vivement critiqué le comportement de l'école, qui n'a pas proposé son aide quand il le fallait et qui a fait des reproches aux parents par la suite. Le Ministère public a lui aussi essuyé des critiques. Les juges n'ont pas compris pourquoi il n'avait interrogé ni les responsables de l'école ni les parents avant de rendre son verdict.

(20 Minuten/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chokito le 11.10.2018 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    absurde

    quand la justice s'ennuie ... pitoyable ! mas laissez les parents en paix !

  • rapbss le 11.10.2018 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ridicule

    750.- pour cela, ridicule. Les enfants ne sont pas des numéros que l'on peu mettre tous au même niveau. triste

  • Cbr600honda le 11.10.2018 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    n'importe quoi.

    J'ai vraiment perdu confiance en la justice, traité des affaires aussi ridicule alors qu'il y'a bien plus grave à réglé. Tout ça pour un camp de ski sérieusement!

Les derniers commentaires

  • Alexsuisse le 12.10.2018 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Puffff pauvre suisse

    Et bah dis donc je sais pas où ont vas Mais on va droit dans le mur cest quand même de la maltraitance quon demande que lécole et la justice suisse demande aux parents Ou cest un enfant un mal-être pour moi sa reste de la maltraitance Je serai parrain je porterai plainte directement au tribunal européen des droits de Lhomme

  • Jean-Luc Baudraz le 12.10.2018 00:47 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur

    La justice n'agit pas dans l'intérêt de l'enfant, puisqu'en plus elle s'en prend à l'école après avoir blanchi les parents. Elle ne veut pas reconnaître ses torts. C'est lamentable. La justice à eu tort de condamné et de reprocher quoi que ce soit sans avoir tous les témoignages avant de prendre des décisions inappropriées.

  • Ana le 11.10.2018 23:04 Report dénoncer ce commentaire

    Absurde !

    Cest une honte de faire passer les parents pour des hors-la-loi !Jai toujours eu la sensation quon nous enlève lautorité parentale!

    • Humus le 12.10.2018 06:59 Report dénoncer ce commentaire

      L'Etat, ce proxénète adulé

      L'Etat désire ardemment nos enfants. Ils seront de la chair à travail/canon. Les enfants n'appartiennent pas aux parents et encore moins à lÉtat. Ils sont le souffle de Vie de l'insurrection Humaine qui arrive...

  • kaiser sauzee le 11.10.2018 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    un droit

    fils unique sage, mes parents refusait de me payer le camp de ski et j'étais le seul de la classe... je prend conscience de leur egoisme..

    • MaxQZ le 12.10.2018 11:16 Report dénoncer ce commentaire

      @kaiser

      Ils ont sûrement eux leurs raisons à ce moment, pourquoi les jugez-vous comme cela ? C'est mieux d'en discuter avec eux que de garder cette rancune en vous. Cela aurait-il vraiment changé quelque chose à votre vie honnêtement ?

  • Mendrisiotto le 11.10.2018 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ????

    Peut ton me renseigner sur le coût d un camp de ski pour un gosse SVP, je vais dire une chose en faveur des parents, Merci

    • ruedu le 12.10.2018 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      le prix n'a rien a voir. il était prévu que crt enfant y aille, mais en dernière il a paniqué. maintenent ce n'est pas aux lecteurs, ni la justice de décider s'il fallait le forcer ou prendre en considération lla panique