Grande-Bretagne

22 octobre 2014 17:23; Act: 22.10.2014 21:54 Print

Londres salue le rôle de la Suisse en Ukraine

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Lidington a été reçu à Berne mercredi par le président de la Confédération Didier Burkhalter.

storybild

Didier Burkhalter et David Lidington (à gauche). (Photo: Keystone/Peter Schneider)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Lidington a salué l'engagement de la Suisse sur l'Ukraine à la tête de l'OSCE. Les deux hommes ont aussi évoqué les relations entre la Confédération et l'Union européenne.

Le chef de la diplomatie britannique a «remercié le président Burkhalter pour son leadership dans la réponse à la crise ukrainienne», a indiqué l'ambassade britannique dans un communiqué publié à l'issue des entretiens. Les deux hommes ont discuté des possibilités pour sortir de cette crise.

Le secrétaire au Foreign Office a aussi souligné «l'engagement» de Londres à élargir la mission d'observation de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en Ukraine. La cheffe de la «task force OSCE» au Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), Heidi Grau, a participé à l'entretien.

Vote sur l'immigration

De son côté, M. Burkhalter est revenu sur la votation du 9 février sur l'immigration. Il a expliqué à son hôte la volonté helvétique de «tenir compte» du souhait de la population d'une meilleure maîtrise de l'immigration, «tout en préservant la voie bilatérale avec l'Union européenne, elle aussi maintes fois approuvée par le peuple ces dernières années», a rapporté le DFAE dans un communiqué.

Les deux hommes ont aussi évoqué les grands dossiers internationaux que sont la Syrie et l'Irak, la lutte contre le terrorisme ainsi que la mobilisation contre l«épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Sur ce point, M. Lidington a plaidé pour «un changement radical dans la réponse internationale» à la crise d'Ebola et dans la coopération contre le terrorisme.

Echanges commerciaux

Berne et Londres ont par ailleurs souligné la proximité entre la Suisse et le Royaume-Uni. «Les deux pays sont liés par une tradition libérale et des valeurs communes», écrit le DFAE.

L'ambassade britannique relève, elle, «l'étroite relation politique et économique» qui les lie. Pour l'illustrer, elle rappelle que la Grande-Bretagne a exporté en 2012 plus de services en Suisse que vers les grands pays émergents du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

(ats)