Loredana face à la presse

10 mai 2019 10:42; Act: 11.05.2019 10:11 Print

«Vous pouvez me soutenir ou pas»

La rappeuse accusée d'avoir volé plusieurs centaines de milliers de francs à un couple valaisan s'est rendue jeudi au Kosovo, où elle s'est exprimée devant la presse.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire fait beaucoup parler d'elle depuis quelques jours. Loredana Zefi, une rappeuse et influenceuse kosovare connue en Suisse alémanique, est sous enquête pour escroquerie. Elle aurait soutiré 700'000 francs à Petra* et son mari, un couple haut-valaisan. Le Ministère public lucernois, chargé de l'affaire, rappelle qu'il est important de tenir compte de la présomption d'innocence.

Arrêtée mardi dernier à Lucerne, la jeune femme a entre-temps été relâchée. Elle a été aperçue jeudi, accompagnée de son mari, le musicien Mozzik, à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Selon un lecteur qui affirme avoir fumé une cigarette avec Mozzik, Loredana avait l'air réservée.

Victime présumée inquiète

Le site d'informations Prive.al a diffusé jeudi soir des images montrant le couple lors de son arrivée à Pristina. Toujours selon le site, l'artiste s'est rendue au Kosovo pour le tournage d'un clip. Quant à l'avocat de la jeune femme, il précise que sa cliente n'a jamais été placée en détention provisoire, qu'il n'y a aucun risque de fuite et qu'elle peut donc se rendre où bon lui semble.

De son côté, Petra se dit inquiète. Elle espère qu'elle récupérera un jour son argent. Elle explique avoir été contactée par l'avocat de la rappeuse, qui lui a proposé 350'000 francs en guise de dédommagement. Une offre qu'elle a refusée puisque la starlette lui aurait soutiré le double.

Présomption d'innocence

Loredana s'est exprimée vendredi après-midi, au cours d'une conférence de presse organisée dans un hôtel de luxe au Kosovo. C'est vêtue d'un ensemble blanc et portant de grosses lunettes de soleil qu'elle s'est présentée à la presse aux alentours de 14h. La jeune femme était accompagnée de son mari et de ses deux avocats.

Pour commencer, la rappeuse a souligné que tous les transferts d'argents se sont fait de manière volontaire et qu'à aucun moment de la pression a été exercée sur qui que ce soit. Elle a aussi rejeté les accusations d'escroquerie. «Vous pouvez me soutenir ou pas.»

Informations peu claires

Selon la starlette, toute cette affaire, qui «implique une partie de sa famille», a commencé en 2016. Au début, assure-t-elle, elle n'était au courant de rien. Ce n'est qu'en 2018, une fois mise au parfum, qu'elle s'en serait mêlée pour venir en aide aux victimes. Mais malgré tout, a-t-elle expliqué aux médias, elle soutient sa famille... justement parce que c'est sa famille. Pour finir, un de ses avocats a précisé qu'à aucun moment Loredana a eu l'intention d'escroquer qui que ce soit.

Les tentatives des journalistes pour avoir des informations un peu plus claires sont restées vaines. Après environ une heure, Loredana s'est brusquement levée et s'en est allée.

(20 Minuten/ofu)