CFF

14 octobre 2019 06:11; Act: 15.10.2019 06:54 Print

Manque de personnel: le bus remplace le train

Des bus ont assuré la liaison entre Olten (SO)et Sissach (BL) ce week-end, faute de personnel suffisant pour conduire les locomotives.

storybild

Image d'illustration. (Photo: Keystone)

Une faute?

En raison d'une pénurie de conducteurs de locomotive, les CFF ont arrêté le trafic ferroviaire tout une journée sur une ligne secondaire ce week-end. Ce sont des bus qui ont desservi samedi la ligne reliant Olten (SO) à Sissach (BL).

Les CFF ont fait savoir à leurs clients vendredi soir que le service serait assuré par des bus le lendemain, invoquant un changement de dernière minute dans l'affectation du personnel. Un manque de conducteurs de locomotive en est la cause, a indiqué lundi une porte-parole de l'ex-régie fédérale aux journaux du groupe CH Media.

Les CFF s'attendaient à un grand nombre de passagers sur l'entier de son réseau durant le week-end et ont dû prendre les mesures qui s'imposaient, souligne-t-elle. Selon le journal, en manque de mécaniciens, l'ex-régie fédérale a dû transférer le personnel de cette liaison locale sur des lignes régionales et de longues distances.

Jusqu'à mi-novembre

La semaine dernière, une situation similiaire a été annoncée en Valais. En manque de conducteurs de locomotive, la compagnie Matterhorn Gotthard Bahn ne peut plus assurer l'ensemble de l'horaire entre Brigue (VS) et Fiesch (VS), avait-elle indiqué. Tôt le matin et tard le soir, les voyageurs doivent donc s'en remettre aux cars postaux. Cette situation devrait durer jusqu'à mi-novembre.

Cette pénurie de personnel est un phénomène qui touche toute la Suisse. Il manque en moyenne 30 conducteurs par jour aux CFF et à BLS. Pour y faire face, Les CFF offrent une prime de 80 francs aux conducteurs de locomotive travaillant durant leurs jours de congé. De son côté, BLS verse jusqu'à avril 2020 une prime de 100 francs aux mécaniciens quand ceux-ci assurent un tournus supplémentaire.

(nxp/ats)