Monnaie commémorative

20 janvier 2011 08:18; Act: 20.01.2011 08:23 Print

Max Frisch sur une pièce de 20 francs

La Confédération commémore les 100 ans de la naissance de Max Frisch en dédiant une monnaie commémorative au grand écrivain suisse.

storybild

La pièce a été réalisée par l'artiste lausannois Daniel Frank. (Photo: dr)

Une faute?

Pour fêter les 100 ans de la naissance de Max frisch, la Confédération a mis en circulation une pièce en argent d'une valeur nominale de 20 francs. Elle a été dessinée par l'artiste lausannois Daniel Frank.

Celui-ci a réalisé plusieurs projets avant de choisir le portrait définitif de l'écrivain. «La vue de face s'imposait pour la monnaie, car on y voit son empathie, son regard interrogateur, sa volonté inébranlable d'élucider les choses sans chercher à les dominer», explique-t-il dans un document remis jeudi à la presse.

La pièce est frappée à 50'000 exemplaires au prix indicatif de 20 francs l'unité, a indiqué la Monnaie fédérale Swissmint. S'ajoutent 7000 pièces «flanc bruni» en étui, vendue 55 francs pièce.

L'année 2011 marque à la fois le centenaire de la naissance de Max Frisch (le 15 mai), mais aussi le vingtième anniversaire de sa mort: le 4 avril. L'écrivain alémanique a étudié la langue et la littérature allemande, puis l'architecture. Son talent littéraire a éclaté en 1954 avec le roman «Stiller».

Marché aux oignons

Swissmint a aussi entamé une série de pièces commémoratives valorisant les traditions suisses. La première, dévoilée jeudi, illustre le Marché aux oignons de Berne, une fête populaire organisée chaque dernier lundi de novembre.

D'une valeur nominale de 10 francs, cette monnaie spéciale, bimétallique, montre une tresse d'oignons ainsi qu'un ours, l'animal du blason bernois.

Elle a été dessinée par le Thounois Stefan Haenni. La pièce aura un tirage de 94'000 exemplaires vendue 10 francs l'unité, et de 12'000 exemplaires «flan bruni» proposées au prix de 30 francs pièce.

Le produit de la vente, ou le bénéfice de frappe, permet à la Confédération de soutenir des projets culturels dans toute la Suisse, rappelle Swissmint.

(ats)