Vaud - Guinée

29 décembre 2011 08:01; Act: 29.12.2011 11:40 Print

Mécène d'une école... à 25 ans

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Bastien Musy a été fêté par un village africain où il a fait construire trois salles de classe.

storybild

Ado, Bastien Musy (à dr.) avait promis à Mathos Haba (2e à dr.) qu’il bâtirait des classes. Il a tenu parole. (Photo: dr)

Une faute?

A 14 ans, il avait promis de construire une école en Guinée. A 25 ans, après avoir organisé moult manifestations, il a réalisé son rêve.
Rêve qu’il vient de toucher du doigt.

Bastien Musy, de Grandson (VD), revient d’un voyage à Bokondjon, un village enclavé qui vient d’étrenner sa première structure scolaire.

«Avec 30’000 francs, ils ont construit trois classes», s’enthousiasme le jeune président de l’association Objectif école Guinée, qui a été fêtée par tout un village.

«Même la télévision guinéenne a filmé l’inauguration», s’étonne-t-il.

Quatre par table-banc, les élèves de ce pays d’Afrique de l’Ouest font preuve d’une discipline qui a impressionné la délégation de quatre jeunes Suisses.

«Ils sont plus ­studieux que les enfants d’ici», conviennent-ils. Autre motif de fierté, la scolarisation des filles n’est pas un vain mot dans ce milieu rural: elles sont 84 sur un effectif total de 144 élèves.

Alors qu’un seul enseignant s’occupait des deux classes, l’Etat guinéen vient de doter l’école d’un deuxième maître.

En 2012, une troisième classe sera fonctionnelle. «Quelque dix élèves font une heure à pied pour venir à l’école. Ils ne rentrent pas à midi et restent sur place sans rien manger.»

L’association veut mettre sur pied une cuisine et l’approvisionner. Et construire une bibliothèque. Bientôt, l’école de brousse sera moins rustique.