Recrutement

10 octobre 2017 20:52; Act: 10.10.2017 20:52 Print

Mentir pour ne pas grader, «ça n'arrive qu'en Suisse»

par Pauline Rumpf - Une conférence internationale se penche cette semaine sur la psychologie militaire à Berne. La Suisse partagera ses expériences de recrutement, et en apprendra notamment sur les situations de guerre.

storybild

L'armée souhaite mieux comprendre les motivations des jeunes qui mentent lors du test psychologique du recrutement. Un projet devrait permettre, entre autre, d'avoir des statistiques plus précises de ces fausses données. (Photo: Keystone/dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Cette semaine, des représentants de 25 armées venues du monde entier seront à Berne pour parler de psychologie militaire. Et si la Suisse, pays neutre et donc peu sur le terrain, a beaucoup à apprendre des autres, elle a aussi des choses à partager.

Recrutement, psychologie et mensonge

La Suisse présentera aux alliés les particularités de son processus de recrutement, et les tests psychologiques qu'elle fait passer à ses futurs soldats. «C'est une expérience qu'on peut partager avec d'autres armées», explique le Dr Hubert Annen, responsable des études de psychologie et pédagogie militaire à l'Académie militaire de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Ces examens psychologiques fonctionnent dans la pratique, estime le chercheur, mais doivent être perpétuellement améliorés. «Nous cherchons actuellement à affiner nos statistiques: il est difficile de savoir quel pourcentage de candidats faussent ces tests psychologiques, explique Hubert Annen. D'autant que, dans une armée de milice, nous sommes dans la situation où le mensonge servira à ne pas être retenu ou ne pas grader. Ça n'arrive qu'en Suisse.»

Difficile de faire grader

Le chercheur spécialisé dans la psychologie militaire rappelle que le recrutement de suffisamment de personnel est toujours un défi. C'est particulièrement le cas pour les armées professionnelles, en raison de la règle selon laquelle «lorsque l'économie va mal, les recrues affluent, mais il est plus difficile de rassembler assez de troupes lorsque le monde civil se porte bien et est attractif», explique-t-il.

En Suisse, l'armée de milice est moins touchée par ce problème grâce à la conscription. Elle rencontre par contre le défi compliqué de motiver un nombre suffisant de jeunes, compétents et motivés, afin de les faire accéder à des grades de cadres.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dey le 10.10.2017 21:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Adéquation avec la vue professionnelle ?

    Bin vu les problèmes que ça pose dans le monde professionnel, je comprends que les soldats évitent de grader....

  • Ch.ch le 10.10.2017 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice

    Je connais des jeunes qui n'ont pas le choix sinon ils se font virer de leur travail. A quand une égalité avec les étrangers et les frontaliers : ils doivent aussi payer la taxe ainsi que les entreprises qui les embauche. Il y a une grande injustice face aux places de travail. Somme tout l'armée doit protéger tout le monde.

  • Moi le 10.10.2017 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Obligation de grader...

    Peut être parce que l'armée suisse est la seule au monde a obliger les gens à grader....

Les derniers commentaires

  • Fabla le 11.10.2017 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu n'es pas mon père ouf!

    Es que " Le Père " est un ami de la rédaction, car impossible de lui répondre. Bien pensant qu'il est , il pense tellement bien qu'il le fait pour les autres au lieux de se remettre en question. ABE Salut

  • Inconnu le 11.10.2017 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    No war

    Sûrement que les jeunes en ont assez de la guerre !

  • Djo le 11.10.2017 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sérieux la question ?

    eeeuuuh déjà le fait que 95% des gens ne veulent déjà pas faire l'armée par obligation?

  • Cedric le 11.10.2017 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un militaire

    Exact un pote à dit simplement qu'il était somnambule et le gentil militaire à juste téléphoner à sa maman qui était biensure au courant de ce mensonge et c'est passé comme une lettre à la poste. Pourquoi ne pas tout simplement supprimer cette armée inutile ?

    • LePère le 11.10.2017 14:13 Report dénoncer ce commentaire

      Réponse simple

      Précisément parce que l'armée est nécessaire ? Et qu'elle est la seule force de soutien si les autorités cantonales déraillent ?

  • Louis mandrin le 11.10.2017 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suisse et fière

    tout le monde a le droit de donner un avis sans se faire incendier comme ça. j'ai moi même fait tout mon armée et tout mes cours et ça m'a emmerdé autant que tout le monde, mais c'était quand même une belle expérience . j'ai appris quelque petite chose, à vivre en communauté, partager des expériences, la camaraderie. Bien sûr un cours de répétition coût cher mais c'est 3 semaine par année .