Suisse - Amérique latine

27 avril 2019 13:01; Act: 27.04.2019 13:03 Print

Cassis veut une conclusion rapide du Mercosur

Ignazio Cassis a terminé sa visite en Amérique latine. Il a souligné l'importance d'une rapide conclusion de l'accord de libre-échange entre l'AELE et le Mercosur.

storybild

Ignazio Cassis et son homologue brésilien Ernesto Araújo. (Photo: Keystone)

Une faute?

Au terme de sa visite sur le continent sud-américain, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré son homologue brésilien Ernesto Araújo. Les deux hommes ont souligné l'importance d'une rapide conclusion de l'accord de libre-échange entre l'AELE et le Mercosur.

L'AELE et le Mercosur négocient depuis deux ans. L'AELE réunit la Suisse, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein. Le Marché commun du Sud (Mercosur) réunit lui le poids du Brésil, de l'Argentine, de l'Uruguay et du Paraguay.

Ignazio Cassis a souligné que des critères sociaux et environnementaux devraient aussi être respectés dans les questions économiques. Sans durabilité, il n'y a pas d'avenir, a dit le conseiller fédéral, cité dans un communiqué du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) publié samedi.

Avec le Brésil, le chef de la diplomatie suisse a rappelé l'importance d'une convention de double imposition, garante de relations économiques prospères. Le texte, déjà négocié, est en cours de ratification à Brasilia. La nécessité d'un accord de protection des investissements a également été confirmée.

Communauté helvète

Ignazio Cassis a clôturé vendredi sa première tournée de cinq jours en Amérique latine. En Uruguay, il s'est rendu à San José de Mayo et à Nueava Helvetica, deux petites villes étroitement liées à la Suisse. Sur les 3,4 millions d'habitants que compte l'Uruguay, 50'000 ont des racines suisses, des ancêtres émigrés au 19e siècle.

Mercredi, M. Cassis a prononcé un discours à Santiago du Chili pour marquer le 80e anniversaire du Colegio Suizo. La Suisse joue un rôle économique important dans ce pays en tant que dixième plus gros investisseur. Deux mille entreprises helvétiques y ont créé plus de 30'000 emplois.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C. Uisinier le 27.04.2019 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Mince, alors

    Et on va signer un accord pour importer quoi du Brésil ? De la viande, du poulet ou de l'huile de palme, avec le reste en prime , eh bien bon appétit !

  • Tom Granger le 27.04.2019 18:06 Report dénoncer ce commentaire

    Aux barricades !

    Aucun accord, quel qu'il soit, ne doit être envisagé avec le Brésil tant que ce dernier n'a pas fourni de garanties quant à sa gestion des terrains indigènes et des ressources forestières qui s'y trouvent. Assez dÉtats infréquentables dans notre carnet d'adresses...

  • Suisse libre le 27.04.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Europe vs monde

    L'Europe n'est pas une fin en soi, c'est la preuve. Avec la Chine, la Russie, l'Angleterre et tout le reste du monde, pas besoin de se prostituer devant l'Europe.

Les derniers commentaires

  • Vive la Suisse le 28.04.2019 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon...

    30'000 emplois au Chili! 30'000 chômeurs en Suisse! Elle est pas belle la vie?

  • Rey Fléchy le 28.04.2019 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Contrats commerciaux

    La Chine achète notre technologie via la main-mise sur des pme très spécialisées, la Russie nous vend du pétrole et du gaz, l'Angleterre ????, le Brésil l'huile de palme, viande et autres aliments à risque. Les pays qui nous entourent achètent 80% de nos exportations. Où sont nos intérêts ???. Et notre haut niveau de vie vient de nos exportations avec des pays qui ne nous font pas trop de misère (usa balance commerciale à équilibrer, traités commerciaux avec la Chine, le Brésil et autres ; pas de transparence!)

  • Robert le 28.04.2019 01:02 Report dénoncer ce commentaire

    Sugar free

    Cassis degage, tu sers a rien..

  • Rialot le 27.04.2019 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement sans l'Europe

    Si l'on arrive pas à s'entendre avec l'EU , il faut s'ouvrir à d'autres marchés avec d'autre partenaires commerciaux . C'est qu'une pierre à l'édifice, et arrêtons de faire la morale au monde entier, en jouant sans cesse aux vierges effarouchées. La Suisse n'est pas parfaite non plus.

  • Pat le 27.04.2019 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mensonge

    AAAAAH,j espère qu'il a pris les transports publiques pour aller on Amérique latine,on ce fou vraiment de nous