Ministère public

27 avril 2019 14:23; Act: 27.04.2019 14:32 Print

Lauber se représentera même sous enquête

Sur la sellette pour ses liens avec le président de la FIFA, le procureur général de la Confédération briguera un 3e mandat au MPC, même en cas d'enquête disciplinaire.

storybild

Michael Lauber rejette catégoriquement les accusations selon lesquelles il aurait menti ou caché des informations. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Michael Lauber n'a pas l'intention de retirer sa candidature à une réélection à la tête du Ministère public de la Confédération même en cas d'enquête disciplinaire à son encontre. Une éventuelle troisième rencontre avec le président de la FIFA crée la controverse.

«Je suis convaincu que c'est une situation que je dois maîtriser et que je peux expliquer», a déclaré samedi le procureur général de la Confédération au micro de la radio SRF. Interrogé sur un éventuel retrait de sa candidature pour un troisième mandat au MPC, Michael Lauber a répondu qu'une procédure disciplinaire ne changerait rien à sa décision.

La polémique a trait à une troisième rencontre avec Gianni Infantino qu'il aurait tue. «Au vu des documents internes que nous avons consultés, tels les agendas et SMS, on en déduit que cette rencontre a bien eu lieu», selon Michael Lauber. Cela a été dit à l'Autorité de surveillance du MPC. «Mais je ne me souviens pas de cette rencontre», a-t-il poursuivi.

Selon lui, de telles rencontres relèvent du «courant normal». Il se souvient ainsi parfaitement de la deuxième rencontre simplement parce qu'il avait dû changer souvent de train et qu'il était arrivé très en retard.

Pas pertinent

Il s'agit toujours de la même chose, de la préparation des données, de la classification et de la demande de coopération. La question est de savoir comment lui, Michael Lauber, peut faire avancer une procédure complexe par son réseau. Ces réunions informelles ne sont jamais prises en compte dans la procédure quand lui-même est présent, a poursuivi Michael Lauber.

Il rejette catégoriquement les accusations selon lesquelles il aurait menti ou caché des informations. «Je ne peux dire que ce que je sais», poursuit-il. «Je ne mens pas.» Gianni Infantino n'a été à aucun moment soit partie à la procédure, soit prévenu, a-t-il précisé.

Enquête préliminaire

L'Autorité de surveillance du MPC examine actuellement s'il y a lieu d'ouvrir une enquête disciplinaire contre le procureur général. Elle se penche notamment sur cette troisième rencontre présumée avec Gianni Infantino et sur les raisons qui ont poussé Michael Lauber à ne pas la révéler. Elle avait déjà blâmé le procureur pour ne pas avoir établi de procès-verbaux d'autres rencontres.

Le chef du MPC a lui souligné que d'autres problèmes liés aux enquêtes du MPC sur les scandales liés au football sont urgents. Il y a des demandes de récusation ainsi que des délais de prescription. Cette année, le Parquet fédéral devra décider s'il y a lieu d'intenter des poursuites ou non.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jn le 27.04.2019 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exemplarité et Justice

    Dehors les fonctionnaires corrompus

  • Crocodeel le 27.04.2019 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alzheimer

    Comme par hasard, il a des trous de mémoire ? Si c'est vrai c'est qu'il est incapable de tenir sa place. Il faut qu'il se fasse soigner au plus vite

  • Luigi degiorgi le 27.04.2019 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pecunia non olet

    Pourriez vous s.v.p. Nous indiquer son salaire?

Les derniers commentaires

  • Hélène le 28.04.2019 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    A qui profite...

    la corruption? à la FIFA, au procureur ? Un procureur général qui a des trous de mémoire? C'est surprenant! Encore une injustice de plus...

  • ......... le 28.04.2019 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ........

    Là suisse le pays où l'on peut tout faire......

  • Citoyen le 27.04.2019 23:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pathétique... RAUS !!

    « Lauber se représentera même sous enquête. » ?? Quelqu'un a dit : « les cons ça ose tout », il n'avait sans doute pas tout à fait tord...

  • Séverine le 27.04.2019 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Changer les règles

    Pour ma part chaque personne voulant avoir un poste au pouvoir devrait être soumis au détecteur de mensonges et si y a un problème et bien loin car y a trop de tricheurs, magouilleurs et ... mais faut-il qu'il reste encore quelqu'un d'honnête après ça.

  • La Taupe le 27.04.2019 19:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du balai et vite

    M. Thormann qui a été éjecté du MPC par son chef M. Lauber enquêtait- il sur ce dernier ? A-t-il découvert quelques chose qu'il ne devait pas savoir dans le cadre de rencontres avec Infantino de la FIFA ? Son silence a-t-il été acheté ? Son renvoi illico par Lauber est suspect. Déjà ça, ce n'est pas bon du tout pour la crédibilité du MPC. La confiance est rompue. La méfiance est de mise dans ce service, style de gestion autocratique.