Science

03 avril 2019 13:21; Act: 03.04.2019 13:52 Print

Mieux comprendre les activités des animaux

L'EPFL et l'Université de Zurich cherchent à appréhender les comportements animaliers grâce à la biomécanique.

storybild

Les recherches ont été faites sur des suricates. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des chercheurs de l'EPFL et de l'Université de Zurich ont mis au point un modèle pour mieux comprendre les activités des animaux sauvages. Basé sur les principes de biomécanique, il a été développé sur des suricates.

Quand un capteur enregistre une activité, cela peut signifier que l'animal se déplace mais aussi qu'il creuse pour chercher de la nourriture. De même, une position statique peut indiquer le repos ou la vigilance, note mercredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

L'idée des chercheurs lausannois consiste donc à mieux appréhender les activités des animaux. «En comprenant comment ils changent face aux stimuli externes, cela peut permettre de prendre des mesures plus adaptées pour les protéger», relève Pritish Chakravarty, l'un des doctorants de l'EPFL en charge du projet, cité dans le communiqué.

Un nouveau modèle basé sur des principes biomécaniques a été élaboré. Il sépare d'abord les comportements dynamiques et statiques. Il fait ensuite la distinction entre les deux activités statiques - repos et vigilance - grâce à la position du torse de l'animal. Il analyse enfin la périodicité et l'intensité des mouvements, ce qui permet de savoir si l'animal est en train de courir ou de chercher de la nourriture, explique l'EPFL.

Dix suricates analysés

Des capteurs, capables d'enregistrer par exemple l'inclinaison, l'accélération, les vibrations et les chocs, ont été adaptés par les scientifiques lausannois. Ils ont été placés sur dix suricates en Afrique au Centre de Recherche du Kalahari.

Pour chaque animal, trois heures de données ont été enregistrées. Durant cette période, les suricates ont également été filmés. Les chercheurs ont ensuite identifié et labellisé les activités étudiées sur les images filmées. Cela leur a permis de développer un modèle combinant le «Machine Learning» (apprentissage automatique) et des principes biomécaniques pour entraîner l'ordinateur à reconnaître l'activité de l'animal.

«Ce modèle constitue une première étape dans la standardisation des modèles utilisés pour tirer de l'information comportementale à partir des signaux d'accélération récoltés sur des animaux», conclut l'EPFL.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jacky le 03.04.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Science et conscience

    Très intéressant! on apprendra plus sur le comportement des animaux pour mieux nous conduire pour les approcher, les nourrir, les protéger etc.... Et plus tard, étaler l'expérience à nous humain pour mieux nous comprendre.

  • Lysa le 03.04.2019 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Les capteurs sont sous cutanés ? Bref arrêtez d'emmerder de pauvres animaux sous couvert de connaissance. Filmez les de loin sans les déranger ça ira très bien aussi. De plus, la seule chose importante à savoir pour leur survie, c'est d'arrêter d'étendre le territoire humain et détruire de fait le leur. Pour la millionième fois, la source du problème c'est notre surpopulation. Limiter les naissances est la seule clé restante et ce à l'échelle mondiale. Au lieu de taxer n'importe quoi c'est simple, dépasser 2 enfants par foyer = plus d'aide ça calme.

  • Kim Olivier le 04.04.2019 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    Et c'est pour quand une étude sur le comportement humain destructeur? c'est nous qui devons comprendre la vie naturelle des animaux, pas le contraire!!!!!

Les derniers commentaires

  • Kim Olivier le 04.04.2019 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    Et c'est pour quand une étude sur le comportement humain destructeur? c'est nous qui devons comprendre la vie naturelle des animaux, pas le contraire!!!!!

  • Lysa le 03.04.2019 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Les capteurs sont sous cutanés ? Bref arrêtez d'emmerder de pauvres animaux sous couvert de connaissance. Filmez les de loin sans les déranger ça ira très bien aussi. De plus, la seule chose importante à savoir pour leur survie, c'est d'arrêter d'étendre le territoire humain et détruire de fait le leur. Pour la millionième fois, la source du problème c'est notre surpopulation. Limiter les naissances est la seule clé restante et ce à l'échelle mondiale. Au lieu de taxer n'importe quoi c'est simple, dépasser 2 enfants par foyer = plus d'aide ça calme.

  • Jacky le 03.04.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Science et conscience

    Très intéressant! on apprendra plus sur le comportement des animaux pour mieux nous conduire pour les approcher, les nourrir, les protéger etc.... Et plus tard, étaler l'expérience à nous humain pour mieux nous comprendre.

    • Dylan le 03.04.2019 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jacky

      Pour les sauver, il faudrait commencer tout simplement par arrêter de tout détruire, piller, massacrer les ressources de notre planète. Les animaux n'ont pas besoin d'aide de l'homme. C'est son pire ennemi ! Nous somme la cause de tout cela. Et on investit encore de l'argent pour essayer de les comprendre, c'est assez comique quand même. Il aurait suffit de faire plus attention à notre manière de vivre. Mais c'est l'argent qui dicte les règles. Et une fois que nous avons cet argent nous voulons le dépenser pour combler les massacres que nous ordonnons pour le gagner. ( massacre écologique. )

  • jek hill le 03.04.2019 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'ont rien demandé

    Foutez leur la paix...!

    • Anthony le 03.04.2019 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @jek hill

      Bravo