Suisse

22 janvier 2020 12:50; Act: 22.01.2020 13:26 Print

Migration illégale en baisse en 2019

Quelque 12'927 cas de séjours illégaux ont été enregistrés en Suisse l'année passée, contre 16'563 en 2018.

storybild

Poste de douane dans le canton de Saint-Gall. (Photo: Keystone/archive/illusatrtion)

Une faute?

La migration illégale a de nouveau diminué l'an dernier en Suisse. Le Corps des garde-frontière a recensé 12'927 cas de séjours illégaux. Il en avait dénombré 16'563 en 2018, et 27'300 en 2017.

Les régions les plus touchées sont le Tessin (3474), la région nord-ouest, qui inclut Bâle et Berne (3389), et la région comprenant les cantons de Vaud, Fribourg et du Valais (2444), indique l'Administration fédérale des douanes dans des statistiques publiées mercredi.

Dans le canton de Genève, 1338 personnes ont été découvertes sans permis de séjour valable pour la Suisse. Neuchâtel et le Jura sont, quant à eux, les cantons les moins touchés de Suisse. Ils ont dû faire face à 123 séjours illégaux.

Les Nigériens (1994) arrivent en tête pour la deuxième année consécutive. Ils sont suivis des Albanais (821), Algériens (769), Gambiens (625) et Marocains (543). Les Érythréens, qui avaient représenté un quart des cas en 2016, ne figurent plus dans les dix principales nationalités des migrants illégaux.

Trains en tête

Les agents ont procédé à 6489 interceptions dans les trains, 5472 sur la route, 947 dans les aéroports et 19 sur des bateaux. Seules les interceptions dans les aéroports ont légèrement augmenté; toutes les autres ont diminué.

Les activités des passeurs ont aussi légèrement augmenté par rapport à 2018, passant de 398 à 405. En 2017, seules 344 tentatives avaient été recensées. La Suisse a en outre transmis 5575 cas aux autorités étrangères, soit quelque 2600 cas de moins qu'une année auparavant.

(nxp/ats)