Suisse

19 novembre 2019 07:42; Act: 19.11.2019 12:12 Print

Mikron prononce 25 licenciements au Tessin

Le fabricant biennois de machines-outils subit une baisse drastique de commandes qui le conduit à congédier du personnel.

storybild

Un employé de Mikron au travail.

Une faute?

La baisse des commandes de machines pour l'industrie automobile contraint Mikron à réduire ses effectifs. Le fabricant biennois de machines-outils annonce mardi «environ 25 licenciements» sur son site de production d'Agno, au Tessin.

La mesure touche la division Machining. Le personnel rattaché aux projets d'innovation et aux services n'est pas concerné, ni les deux autres divisions du groupe, Mikron Automation et Mikron Tool.

Les licenciements s'ajoutent à l'introduction du chômage partiel depuis le 1er novembre à Agno, à hauteur de 15% du volume de travail. La direction ne s'attend pas à une reprise rapide des commandes en provenance du secteur automobile en particulier, si bien que le groupe se voit «contraint de diminuer le nombre de ses employés de Mikron Agno (l'entité de la division concernée), qui s'établit actuellement à 370 personnes», précise le communiqué.

Fondé il y a plus de 100 ans

Le groupe s'engage à respecter ses engagements sociaux vis-à-vis des personnes touchées. Des mesures supplémentaires ne sont pas exclues.

«Nous observons attentivement les entrées de commandes», a précisé à AWP le directeur financier Javier Perez-Freije. «Il est tout à fait possible que des départs ne soient pas remplacés ou que nous proposions des retraites anticipées.» Les prochains mois seront décisifs.

L'entreprise rappelle que ces cinq dernières années, grâce à des commandes étoffées, elle a augmenté progressivement ses effectifs à Agno à plus de 500 personnes aujourd'hui, si l'on ajoute le secteur Mikron Tool.

Le groupe confirme au passage ses objectifs 2019, à savoir un chiffre d'affaires et un résultat opérationnel (Ebit) plus élevés qu'en 2018. Ils s'étaient montés l'an dernier à respectivement 315 millions et 13,9 millions de francs.

L'introduction sur le marché et l'industrialisation de la nouvelle plateforme-machines Multix, ainsi que le développement des activités de services «se poursuivront sans restriction», précise la société. Ces évolutions iront de pair avec une «optimisation» du portefeuille de machines, de nouveaux investissements dans l'infrastructure et les moyens opérationnels, ainsi qu'un recentrage progressif vers un nombre réduit de types de machines.

Cette réorganisation ne concernera que Machining, et pas les divisions Automation et Tool. Mikron Tool poursuit son expansion à Agno, précise le communiqué. Le secteur Automation reste de son côté sur la tendance d'un premier semestre «réjouissant».

Fondé il y a plus de 100 ans et présent notamment à Boudry, dans le canton de Neuchâtel, Mikron emploie quelque 1400 personnes au plan mondial.

(nxp/ats)