St-Gall

21 juillet 2014 10:23; Act: 21.07.2014 10:56 Print

Monastère bâti selon les méthodes du IXe siècle

Le plan du monastère de St-Gall est considéré comme l'un des plus anciens d'Europe.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

La concrétisation n'intervient toutefois que maintenant, 1200 ans plus tard, et ce de façon peu commune. La construction s'effectue selon les méthodes et avec les matériaux du IXe siècle. Reportage sur le chantier, à Messkirch, au sud de l'Allemagne.

Le XXIe siècle s'interrompt à la lisière de la forêt. En pénétrant dans les bois, le visiteur se retrouve dans le Haut Moyen-Âge. Sur le chantier, le bruit du marteau-piqueur a laissé la place à celui des coups de marteau. Les pelles mécaniques ont été bannies des lieux ; les ouvriers creusent une cavité à la simple force de leurs bras.

Douze terrains de football

Un calme étonnant règne. Surtout si l'on sait que 30 employés et quelques bénévoles travaillent sur un projet d'envergure: un complexe fort de 52 bâtiments doit s'élever sur une surface grande comme douze terrains de football, comme le plan d'époque le prévoyait.

Outre la cathédrale, les responsables des travaux veulent ériger un hôpital, une auberge et une école. Une brasserie, un jardin, ainsi que des dortoirs pour les moines doivent également voir le jour.

40 ans

Les travaux ont débuté il y a peu. La réalisation du complexe devrait s'étaler sur 40 ans. «Nous ne construisons pas un simple monastère, mais une vraie ville», déclare sans équivoque l'un des deux initiateurs du projet, Bert M. Geurten, journaliste originaire d'Aix-la-Chapelle.

C'est l'histoire de la cité allemande qui l'a amené, assisté de la commerciale bernoise Verena Scondo, à placer l'édification des bâtiments au coeur du IXe siècle. Aix-la-Chapelle était à cette époque lieu de résidence de Charlemagne, «qui en avait fait la capitale de l'Europe», s'enthousiasme M. Geurten, 64 ans.

Ouvert aux visiteurs

Pour financer le projet, ses responsables ont ouvert le chantier aux visiteurs, contre la somme de 9 euros (11 francs). Les subventions de l'Union européenne (UE), du Land allemand Bade-Wurtemberg et de la Ville de Messkirch représentent une aide au démarrage.

(ats)