Thurgovie

24 juillet 2014 11:35; Act: 12.10.2014 17:51 Print

Mort de Garfield: une plainte déposée

Il y a quelques jours, le chat-mascotte d'un EMS thurgovien était euthanasié par erreur. L'affaire prend une tournure pénale.

storybild

Garfield était très apprécié des pensionnaires. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Début juillet, Garfield, mignon chat roux appartenant au home pour personnes âgées d'Egnach (TG), a été piqué. Il avait été confondu avec un animal errant, vieux et malade. Mercredi, une plainte a été déposée auprès du ministère public de Bischofszell, nous apprend «20 Minuten».

Il est reproché à l'association de protection des animaux de Romanshorn d'avoir violé la loi sur la protection des animaux et d'avoir confisqué un bien (bien que les animaux ne soient plus considérés comme des choses, les dispositions légales qui s'y appliquent sont valables). Pire: la décision d'euthanasier le minet aurait été prise par souci d'économie, selon Reinhold Zepf, président de la faîtière cantonale de protection des animaux.

«Le refuge de Romanshorn a mis la pression sur le vétérinaire pour qu'il endorme Garfield», estime Reinhold Zepf. Selon lui, l'association de Romanshorn manquait simplement d'argent pour s'occuper du chat. «Sinon, ils n'auraient pas fait piquer un animal sain.»

Lutte de pouvoir

Ronny Eichhorst, porte-parole de l'association incriminée, se défend: Reinhold Zepf aurait, depuis plusieurs années, lancé une lutte pour le pouvoir. Son but: contrôler son refuge. «De plus, nous n'avons ni dettes, ni poursuites», assure-t-il.

Gert Bay, le vétérinaire qui a euthanasié Garfield, explique pour sa part que le minet est arrivé dans son cabinet en bien mauvaise forme: «Il avait la peau sur les os et respirait très mal. Ses muqueuses était bleues.» Le médecin a donc décidé de ne pas prolonger inutilement ses souffrances: «Je dois souvent prendre ce genre de décisions difficiles. C'est pareil lorsque je reçois un animal grièvement blessé.»

Il est toutefois difficile de savoir, à l'heure actuelle, quelles seront les conséquences de la plainte déposée. Mais l'association de protection des animaux de Romanshorn et le vétérinaire se disent confiants.


(tso/dmz)