Bâle

16 avril 2019 22:18; Act: 16.04.2019 22:18 Print

Mort pour un natel: procès de ses deux agresseurs

Un homme avait été passé à tabac en juillet 2018 pour un prétendu vol de téléphone. Deux prévenus sont jugés depuis mardi.

storybild

La victime, âgée de 41 ans, a succombé aux coups reçus. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

En juillet 2018, un Portugais de 41 ans a été sauvagement frappé par deux hommes, un Slovène et un Espagnol, au bord du Rhin à Bâle. Il était mort des suites de ses blessures. Le motif du crime? La victime était soupçonnée d’avoir subtilisé le portable du Slovène. Mais aucun natel n’a été retrouvé sur lui.

Lors du procès qui s’est ouvert mardi à Bâle, le Slovène, âgé de 29 ans, a admis avoir tabassé le quadragénaire pour retrouver son portable. Mais il n’a fait preuve d’aucun remords. Des témoins ont pourtant indiqué que les coups avaient été nombreux.

Pour l’accusation, la culpabilité du Slovène est incontestable. Le procureur a requis 13 ans de prison et un renvoi. Son complice, âgé de 19 ans, risque 6 ans de réclusion qui pourraient être commués en mesure éducative. Il risque aussi d’être expulsé de Suisse durant 15 ans. Le procès se poursuit mercredi et le verdict est attendu jeudi.

(jd/jbm)