Appenzell Rhodes-Extérieures

05 février 2019 18:39; Act: 05.02.2019 19:53 Print

N'a-t-il tout bêtement pas vu les barrières du train?

Un conducteur a traversé un passage à niveau, dimanche matin à Urnäsch (AR), alors que les barrières étaient déjà fermées. La dashcam d'un lecteur a filmé la scène.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les barrières étaient déjà baissées et les lumières clignotaient quand je me suis approché en voiture du passage à niveau», explique mardi un lecteur à «20 Minuten». Les faits qu'ils rapportent se sont produits dimanche matin, peu après 9h, à Urnäsch (AR). «Je m'approchais des voies quand une camionnette blanche m'a dépassé. Je me suis demandé pourquoi elle me doublait vu que les barrières étaient déjà fermées.»

Le lecteur de 27 ans se souvient avoir laissé suffisamment de place entre sa voiture et le passage à niveau pour permettre à la camionnette de se garer devant lui. Or c'est tout le contraire qui s'est produit: le véhicule blanc a continué sa route, à une vitesse relativement élevée. La caméra embarquée du lecteur a filmé ce qui a suivi. Sur l'enregistrement, on voit la camionnette casser la barrière avant de s'arrêter quelques mètres plus loin.

«Des vérifications sont en cours»

Le jeune homme se demande pourquoi le véhicule ne s'est pas arrêté. «Malgré la météo, les barrières se voyaient bien.» Et d'ajouter: «Les gens du coin savent qu'il y a un passage à niveau à cet endroit-là. La camionnette était immatriculée en Appenzell Rhodes-Extérieures.»

Après l'incident, le conducteur fautif aurait échangé quelques mots avec le mécanicien du train avant d'appeler la police. Contactée, celle-ci confirme les faits. Pour l'instant, on ignore ce que risque le conducteur de la camionnette. «Des vérifications sont en cours», précise le porte-parole des forces de l'ordre, Hanspeter Saxer.

Accidents similaires

Les incidents sur les passages à niveau se sont multipliés ces derniers temps. Fin janvier, une voiture s'était retrouvée piégée sur les voies à Davos (GR) après la fermeture des barrières de sécurité. Un convoi des Chemins de fer rhétiques était arrivé à vive allure et son conducteur n'était pas parvenu à éviter la collision. Par chance, personne n'avait été blessé.

Deux semaines auparavant, soit vers la mi-janvier, un accident s'était produit à Wetzikon (ZH). Une voiture conduite par un homme de 58 ans avait heurté un poteau avant d'être projetée sur la voie ferrée au moment où les barrières se fermaient. Le conducteur était sorti de sa voiture. Malgré un freinage d'urgence, le convoi de la ligne S15 du RER zurichois avait percuté le véhicule et l'avait entraîné sur environ 300 m.

(taw/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La Fripouille le 05.02.2019 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    J ai dû regarder deux fois tellement j ai pas vu les barrières! Peut être que le mec s est dit, ça vient de s allumer j ai encore le temps de passer! Il a eu beaucoup de chance de pas rencontrer le train!

  • switzerland winter season le 05.02.2019 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    fangio vs dashcam

    Dieu merci il n'y a pas de blessés, le reste n'est que facultatif (tôle & assurance) !!!

  • Mike le 05.02.2019 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    Non attendez

    "On ignore ce que risque le conducteur de la camionnette (...)" Sérieux ? Que tout ce monde soit sain et sauf n'est pas le plus important ? Toujours à vouloir juger, encaisser et coffrer au plus vite ! Donnez lui du soutient moral ça m'a pas l'air d'un chauffard mais d'un chauffeur à la énième livraison du jour....

Les derniers commentaires

  • Melany le 06.02.2019 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Avec ou sans ...

    Hé ben, j'ai dû aussi regardé 2 fois pour voir la barrière; mais bon, c'est une dashcam qui a pris ces images, donc nettement moins claires que loeil des conducteurs (camionnette et voiture dans cette histoire). La barrière devait être visible ... Pour ma part, voyant les signaux lumineux, je me serais arrêtée avec ou sans barrière, surtout à cette saison...Je pense que le conducteur de cette camionnette était un peu trop pressé...

  • creator 81 le 06.02.2019 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    barrières chauffantes

    On est au 21ème siècle ou bien. Les barrières chauffantes ça existe toujours pas. On y voit rien avec la neige dessus sur cette barrière. Ah mais administration fiscale à mieux à faire avec l'argent de nos impôts, évidement faut payer les retraites à 45 ans des Maudet et autres politiciens.... ABE

  • La Loi le 06.02.2019 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    petit rappal

    Chèrs lecteurs C'est le feu clignotant qui ordonne l'arrêt, pas la barrière. Elle pourrait rester ouverte, ou ne pas exister, que vous devriez vous arrêter au feu rouge clignotant. C'est l'article 28 de la Loi sur la Circulation Routière. Bonne route

  • Tiffany le 06.02.2019 02:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juge Dread

    Impressionnant le nombre de commentaire de gens se prenant pour un juge. L erreur n est donc pas humaine et tout le monde est parfait ici. Vous êtes le doigt de Dieu, pauvre le sort de cet homme vous êtes remis et de la sentence que vous lui choisirez !!!!

  • Jean le 05.02.2019 23:33 Report dénoncer ce commentaire

    Neige

    On voit que le conducteur freine. A mon avis, il sest fait piéger par la distance de freinage sur la neige. Vitesse inadaptée, cest sûr, car il na pas réussi à arrêter son véhicule. Et il a certainement des pneus été.

    • julien. le 06.02.2019 07:59 Report dénoncer ce commentaire

      Oui main non

      Je peux vous assuré qu'en pneus d'été sur une route comme ça avec un camionnette vous n'allez pas loin...