Berne

16 août 2011 19:27; Act: 16.08.2011 19:43 Print

Nicolas Blancho et consort heurtent les juifs

par Raphaël Pomey - Le très controversé Conseil central islamique fait la promo d’une manif’ en utilisant un symbole évoquant l’antisémitisme nazi

storybild

Nicolas Blancho avait déjà tenu un meeting à Berne en 2009. A droite, l'étoile évoquant l'étoile juive imposée aux juifs par le régime nazi. (Photo: Keystone/dr)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est une petite étoile jaune, collée ça et là sur les murs des villes. Frappé de la mention «Muslim», l’autocollant rappelle le signe que devaient porter les juifs sous le Troisième Reich. Oeuvre du Conseil central islamique suisse (CCIS), le visuel appelle musulmans et antiracistes à se retrouver, fin octobre, sur la Place fédérale pour célébrer l’amitié entre les peuples. 10 000s flyers circuleront aussi dès cette semaine.

Un visuel qui choque

Problème: si l’événement veut dénoncer l’intolérance, l’utilisation de l’étoile jaune passe mal. Me Sabine Simkhovitch-Dreyfus, de la Fédération suisse des communautés israélites, a ainsi déploré un amalgame «inacceptable» à l’agence de presse Apic/Kipa, lundi. Quant à l’association de lutte contre l’antisémitisme Cicad, elle y voit une insulte pour les victimes du nazisme.
«Nous ne disons pas qu’antisémitisme et islamophobie sont deux mêmes choses, se défend Qaasim Illi, du CCIS. Nous disons qu’elles ont des structures similaires. Il précise que son étoile jaune, avec huit côtés au lieu de six, est une étoile islamique et non juive. Il juge néanmoins que l’impossibilité pour les musulmanes de porter des «burkinis» dans les piscines ou l’interdiction de construire des minarets, rappellent les lois de Nuremberg.

Oskar Freysinger: «Qu'ils aillent à l'école»

«Qu’ils aillent à l’école avant de faire ces raccourcis, fulmine l’UDC Oskar Freysinger. Ils verront que la majorité des agressions contre les juifs en Europe sont le fait de musulmans.»