Formule 1

18 février 2011 17:25; Act: 18.02.2011 17:31 Print

Niet à la levée de l'interdiction

L'interdiction des courses de Formule 1 en Suisse refait parler d'elle deux ans après que le Parlement a refusé de la lever.

Une faute?

La pression monte du côté de National pour revenir sur cette décision, mais on n'est guère chaud du côté du Conseil des Etats.

Par 7 voix contre 5, la commission des transports de la Chambre des cantons a refusé de donner suite à une initiative parlementaire de Jean-René Fournier (PDC/VS) qui demande de renoncer à l'interdiction des courses sur circuit décrétée en Suisse à la suite d'un tragique accident survenu au Mans (F) en 1955. cette question a déjà été tranchée en 2009, fait valoir la majorité.

Elle relève aussi que les courses d'essais sont tout à fait possibles sans l'existence de circuits et que les cours prévus en matière de sécurité routière peuvent être effectués sans de telles installations. Le plénum tranchera durant la session de printemps.

National plus favorable

Le National aura aussi vraisemblablement son mot à dire. La commission du Conseil des Etats a en effet rejeté trois autres initiatives parlementaires de Walter Wobmann (UDC/SO), Christian Wasserfallen (PLR/BE) et Dominique de Buman (PDC/FR). La commission du National avait accepté par 14 voix contre 10 ces textes mais elle ne pourra légiférer seule faute de l'aval de son homologue.

Pour les partisans d'une levée de l'interdiction, cette dernière ne se justifie plus, la sécurité des courses et des véhicules s'étant considérablement améliorée. Ils affirment en outre qu'un circuit de Formule 1, sur lequel pourraient être réalisées différentes sortes de tests, serait extrêmement profitable à la recherche et au secteur automobile.

Avant qu'un projet concret ne puisse être rédigé, il faut que les deux Chambres aient donné leur feu vert. En 2009, la Chambre des cantons avait enterré le projet d'abrogation de l'interdiction des courses de Formule 1 concocté par celle du peuple.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • M.Schumacher le 18.02.2011 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Logique...

    Bah forcément il y a eu un accident il y a 56 ans de cela au Mans il est donc logique de faire valoir cette interdiction de nos jours... Ridicule... Enfin faut pas rêver en Suisse dès qu'on parle de sport motorisé c'est la panique...

  • VBRADSC le 18.02.2011 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le moment de changer !

    Cette interdiction est ridicule, il existe de nombreux endroit ou le bruit n'affecterai que très peu de gens. De plus cela permettrai a beaucoup de "fous du volant" de faire la course sur des circuits et non sur la route. Finalement si en plus la Formule 1 ou la MotoGP passerai cela aurai un très bon impact médiatique, publicitaire et donc économique sur la région en question !

  • Louis le 19.02.2011 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    Une vision rétrograde

    Pour notre petite Suisse il est bien plus important de construire des appartements qu'imaginer une telle stupidité aussi polluante qu'est la construction d'un circuit automobile, et qui sera inutile dans quelques années.

Les derniers commentaires

  • cogito le 20.02.2011 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi gaspiller pour rien ?

    Je ne sais pas si vous êtes au courant mais avec les pays comme la Chine et l'Inde qui se développent à vitesse grand V la demande en carburant a explosé et chacun sait que les réserves mondiales de pétrole sont largement surévaluées. Il n'y a vraiment rien de plus utile à faire avec ce carburant qui sera de plus en plus rare, cher et précieux que de le faire partir en fumée pour tourner en rond ?

  • Louis le 19.02.2011 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    Une vision rétrograde

    Pour notre petite Suisse il est bien plus important de construire des appartements qu'imaginer une telle stupidité aussi polluante qu'est la construction d'un circuit automobile, et qui sera inutile dans quelques années.

  • VBRADSC le 18.02.2011 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le moment de changer !

    Cette interdiction est ridicule, il existe de nombreux endroit ou le bruit n'affecterai que très peu de gens. De plus cela permettrai a beaucoup de "fous du volant" de faire la course sur des circuits et non sur la route. Finalement si en plus la Formule 1 ou la MotoGP passerai cela aurai un très bon impact médiatique, publicitaire et donc économique sur la région en question !

  • M.Schumacher le 18.02.2011 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Logique...

    Bah forcément il y a eu un accident il y a 56 ans de cela au Mans il est donc logique de faire valoir cette interdiction de nos jours... Ridicule... Enfin faut pas rêver en Suisse dès qu'on parle de sport motorisé c'est la panique...