Télécommunications

02 avril 2017 12:59; Act: 02.04.2017 13:04 Print

Non à des limites trop sévères de rayonnement

Le patron de Swisscom Urs Schaeppi estime que le refus du Parlement d'assouplir les valeurs limites contre le rayonnement non ionisant des antennes menace l'introduction de la 5G.

storybild

Le directeur général de Swisscom Urs Schaeppi. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le refus du Parlement d'assouplir les valeurs limites légales contre le rayonnement non ionisant des antennes met en danger l'introduction de la prochaine génération mobile 5G. «Cela pose un important problème», a déclaré le directeur général de Swisscom Urs Schaeppi.

Au vu du doublement annuel des volumes de données, la génération actuelle 4G (également appelée LTE), arrive en effet au bout de ses possibilités. Dans quelques années, Swisscom doit donc introduire la nouvelle technologie 5G. «Avec les limites actuelles, cela va être extrêmement difficile, voire impossible», a déclaré Urs Schaeppi dans une interview accordée à la SonntagsZeitung.

Le nouveau réseau 5G a notamment besoin de plus d'antennes. «Chaque année, nous mettons en fonction quelque 300 nouvelles antennes, ou nous adaptons celles existantes. Nous allons poursuivre cette expansion», explique Urs Schaeppi.

Malgré le scepticisme d'une large partie de la population envers les antennes de téléphonie mobile, Swisscom parvient tout de même à développer son réseau. «Le processus va juste devenir encore plus fastidieux», estime le patron de Swisscom.

En comparaison internationale, la Suisse se retrouve ainsi à la traîne en matière de desserte mobile, ajoute encore M. Schaeppi. La Confédération impose des normes dix fois plus sévères pour les antennes de téléphonie mobile que dans l'Union européenne (UE).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Trey bo le 02.04.2017 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Surtout pas

    La santé passe avant que les profits de Swisscom

  • Kiki le 02.04.2017 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Assez d'ondes

    C'est très bien d'être protégé des ondes. Ne changeons rien aux règlementations, on est pas non plus obligés d'avoir du réseau absolument partout.

  • Alain J. le 02.04.2017 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et la santé elle compte ?

    Je ne veux pas que ma santé se dégrade avec ces rayons au détriment du porte monnaie des opérateurs téléphoniques.

Les derniers commentaires

  • Stop le 03.04.2017 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rayonnement magnétiques

    On voit déjà les conséquences de toutes ses pollutions magnétiques! Vous en avez pas assez?

  • Sébastien HALLER le 03.04.2017 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à vous de choisir

    le plus grand risque des ondes ionisantes n'est pas celui causé par les antennes relais mais celui de notre gsm ou laptop que nous gardons des heures à très proche distance de notre cerveau et de nos glandes. La 5g utilisé des fréquences plus hautes que la 4g et a la particularité d'aller 'moins loin'. 3 options s'offrent: 1) on accepte de ne pas avoir de la data partout (ds les bâtiments, campagne, montagne) 2) on augmente le nombre d'antennes (tout les 2 km même en campagne, ça coûte un max ça détruit la nature et c'est moche ) 3) on augmente la puissance et on ne construit pas d'antennes supplémentaires (et on garde des coûts acceptables ). Finalement c'est à nous consommateurs de choisir.

  • Henri le 03.04.2017 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Swisscom hier et aujourd'hui

    J'ai travaillé 30 ans dans la HF (radars, broadcast..) et quand on a implémenté le premier réseau natel C les risques étaient parfaitement identifiés: le mot d'ordre c'était de mettre les antennes sur des points hauts et le plus loin possible des zones habitées. Aujourd'hui on met des antennnes 10 fois plus puissantes au milieu des habitations. J'ai aimé mon job mais je le ferais plus aujourd'hui, la rentabilité a remplacé la culture du risque. A ceux qui gueulent contre les antennes et qui donnent un smartphone à leur gosse, je dis "leur donneriez-vous un paquet de clopes?".

  • Joaquim le 03.04.2017 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivre avec son temps

    Ca va pas changer grand chose on vit avec les ondes Que ce soit la radio et le wifi et puis tout le monde et bien content d'avoir du réseau partout y m semble!

  • Simp le 03.04.2017 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore heureux

    Ma santé passe avant la 5G.