UDC Lucerne

29 mai 2011 15:38; Act: 29.05.2011 16:26 Print

Non à l'éducation sexuelle au jardin d'enfants

Les jeunes UDC lucernois ont lancé une pétition contre l'éducation sexuelle obligatoire au jardin d'enfants. Ce plan d'enseignement, en vigueur dès 2014, a été adopté par tous les cantons alémaniques.

storybild

Cet objet fait partie de la «Sex-Box» bientôt utilisée dans des écoles alémanique.

Sur ce sujet
Une faute?

Les jeunes UDC lucernois sont fâchés par les pénis en bois et les vagins en peluche utilisés à Bâle pour l'éducation sexuelle des petits enfants. Ils ont lancé dimanche une pétition pour que Lucerne n'applique pas le chapitre en cause dans le «Plan d'enseignement 21», pourtant adopté par tous les cantons alémaniques.

Le Plan d'enseignement 21, qui doit entrer en vigueur en Suisse alémanique en 2014, contient une partie consacrée à l'éducation sexuelle obligatoire déjà au jardin d'enfants, ont rappelé les jeunes UDC lucernois. Ils estiment qu'on assiste ainsi dans les écoles suisses à une entrée en force de l'éducation sexuelle dont l'utilité est fortement contestée par des pédagogues et des parents.

L'enseignement obligatoire de l'éducation sexuelle au jardin d'enfants n'est de loin pas le seul bouleversement radical du Plan d'enseignement 21 de la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique, relèvent les jeunes UDC. En outre, «le peuple et la politique n'a rien à dire à ce sujet», ont-ils déploré. Ils jugent inacceptables que le pouvoir de décision en matière de formation soit entre les mains des «bureaucrates de la formation qui décident des besoins du peuple sans en référer à quiconque».

«Gender Mainstreaming»

L'enseignement obligatoire de l'éducation sexuelle est fondé sur l'idéologie du «Gender Mainstreaming» qui aspire à surmonter l'hétérosexualité en tant que norme sociale, ont-ils dénoncé: «cela signifie que nos enfants seront confrontés avec des pratiques homosexuelles et d'autres orientations sexuelles».

Selon eux, cette idéologie tend à gommer les différences naturelles entre l'homme et la femme et à accorder à chaque individu le soin de choisir son sexe en fonction de ses préférences. Les jeunes UDC lucernois y voient des «suites fatales» qui mettent en danger la famille classique sur laquelle est basée notre vie sociale.

(ap)

Les commentaires les plus populaires

  • Sébastien le 29.05.2011 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Non.

    Je suis pas udc mais au jardin d'enfant non. A partir de 8-10 ans ok, avec pédagogie, avant c'est aux parents d'expliquer les joies et les dangers de ces questions très importantes.

  • Morgarten le 29.05.2011 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    Responsabilité parentale ?

    Bigre, si l'Etat se mèle d'obliger nos bambins à analyser ce qui se passe entre leur mignonnes petites cuisses pour savoir s'ils deviendront hétéros ou homos, on va servir à quoi, nous les parents ?. Un couple traditionnel (un homme + une femme, n'en déplaise à certains) va-t'il devenir tabou, voire indécent ?. Déjà qu'on est considérés comme de dangereux révisionnistes en perpétrant la légende du Père Noël, on va bientôt nous foutre en tôle si l'on parle des abeilles et des fleurs !!!. Du très grand n'importe quoi !

  • Margot le 29.05.2011 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    UDC a entièrement raison

    de n'importe quoi cette éducation dite sexuelle. Il y a bien d'autres priorités bien plus urgentes à respecter à l'école dès le plus jeune âge. Si cette bêtise humaine continue, les poupées gonflables et les jouets pour le sexe féminin seront bientôt distribués aux adolescents avec mode d'emploi durant les leçons de sport, il va de soi !!

Les derniers commentaires

  • Clarke le 30.05.2011 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu tot

    A mon avis, la maternelle c'est un peu tot. Les questions de sexe viendront naturellement à un certain age. Très tot pour certains enfant et plus tard pour d'autres, c'est au parent d'être à l'écoute pour savoir répondre à ces questions au bon moment. Mais leur imposer ça si tot je trouve un peu exagéré...

  • Fred le 30.05.2011 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas ?

    L'éducation sexuelle dès le plus jeune âge permet notamment à l'enfant de repérer un abus sexuel (qui a lieu en énorme majorité dans le cadre familial) et de le dénoncer. En plus, si c'est bien expliqué (avec des mots choisis), c'est certainement mieux que la rose, le chou, la cigogne et autres débilités du genre...

    • Eric le 30.05.2011 10:27 Report dénoncer ce commentaire

      Justement

      Si c'est bien expliqué, justement, on en montre pas un sexe à un enfant à la maternelle, Fred !

  • Jeanne Jeannoz le 30.05.2011 06:48 Report dénoncer ce commentaire

    Agressif et pervers

    et pourquoi pas expliquer aux petites enfants la sexualité en leur montrant l'image du taureau UDC montant la vache Lara? le tableau UDC serait au complet et très bien représenté : agressif et pervers depuis le début jusqu'à la fin, depuis l'age des nounours en peluche jusqu'a l'age ou l'on peut dechiffrer un slogan politique. Pauvre enfance!

    • Eric le 30.05.2011 10:28 Report dénoncer ce commentaire

      Pas tout à fait.

      .... Hors-sujet, je suis pas de l'udc, mais c'est hors-sujet.

  • siuuuu le 29.05.2011 22:17 Report dénoncer ce commentaire

    care

    je suis pas daccord avec la politique qui menne UDC mais avec ca je suis tout a fait daccord

  • Furieux le 29.05.2011 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Attention:théories Gender= danger!!

    Les théories gender qui différencient notamment sexualité et procréation sont l'un des totalitarismes du XXème siècle. Ces théories sont cependant enseignées en toute impunité à l'Université de Genève, avec la bénédiction souvent naïve et peu documentée des épicènes bon teint.