Suisse

21 juin 2010 12:32; Act: 21.06.2010 12:39 Print

Non aux mega-camions!

Pas moins de 47 organisations suisses se sont coalisées pour s'opposer aux méga-camions sur les routes helvétiques.

Une faute?

«C'est la seule façon d'éviter que le peuple soit privé du droit de se prononcer sur l'autorisation des méga-camions», a expliqué Fabio Pedrina au nom de la coalition. Le conseiller national socialiste tessinois et président de l'Initiative des Alpes s'est exprimé lundi à Berne.

Plusieurs parlements cantonaux, l'Association suisse des transports routiers (ASTAG) ainsi que les Chambres fédérales s'opposent déjà à l'arrivée des 60 tonnes. Le Parlement a récemment demandé au Conseil fédéral de modifier la loi en conséquence.

Le poids maximal autorisé est actuellement de 40 tonnes. Une prescription qu'il s'agit de compléter par une longueur maximale des véhicules fixée à 18,75 mètres.

La pression augmente, car l'UE autorise déjà des camions jusqu'à 60 tonnes et de plus de 25 mètres de long. Ils circulent en Suède et en Finlande. Les opposants mettent notamment en avant le coût engendré par les méga-camions pour aménager les infrastructures routières, le fait qu'ils perturbent la fluidité du trafic et que leur charge sonore et en CO2 sont plus élevées que pour les 40 tonnes.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Suzi le 22.06.2010 07:17 Report dénoncer ce commentaire

    On a pas les plaines des USA!

    Ce qui est effarant dans cette histoire c'est que nous n'avons pas les infrastructures routières pour accueillir ces 60 tonnes. Trop de traversées de villages et de villes. De plus, on en demande, toujours, fiscalement et écologiquement plus aux automobilistes et l'on veut faire entrer des camions qui polluent encore plus. Et le rail c'est quand qu'ils le développent vraiment?

  • Morpheus le 21.06.2010 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait savoir...

    D'un côté les gaucho-socialistes pro-UE clament haut et fort que nous devons tout aligner sur les directives européennes (comme l'agriculture, les prix, politique d'immigration etc.) et de l'autre, ils refusent certaines de ces directives (comme pour les gros camions). Pourtant, c'est eux qui beuglent: l'Europe, on doit tout prendre, même les inconvénients... Décidez vous une fois pour toute...

  • Etienne le 21.06.2010 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    gonfle!

    40 tonnes, 60 tonnes, puis 80 tonnes et et quoi?, le mur!. Les idioties de notre société sont si grandes que seul la notion de l'infini peut en donner l'ampleur...

Les derniers commentaires

  • Suzi le 22.06.2010 07:17 Report dénoncer ce commentaire

    On a pas les plaines des USA!

    Ce qui est effarant dans cette histoire c'est que nous n'avons pas les infrastructures routières pour accueillir ces 60 tonnes. Trop de traversées de villages et de villes. De plus, on en demande, toujours, fiscalement et écologiquement plus aux automobilistes et l'on veut faire entrer des camions qui polluent encore plus. Et le rail c'est quand qu'ils le développent vraiment?

  • Etienne le 21.06.2010 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    gonfle!

    40 tonnes, 60 tonnes, puis 80 tonnes et et quoi?, le mur!. Les idioties de notre société sont si grandes que seul la notion de l'infini peut en donner l'ampleur...

  • Morpheus le 21.06.2010 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait savoir...

    D'un côté les gaucho-socialistes pro-UE clament haut et fort que nous devons tout aligner sur les directives européennes (comme l'agriculture, les prix, politique d'immigration etc.) et de l'autre, ils refusent certaines de ces directives (comme pour les gros camions). Pourtant, c'est eux qui beuglent: l'Europe, on doit tout prendre, même les inconvénients... Décidez vous une fois pour toute...