Suisse

04 juin 2019 12:09; Act: 04.06.2019 14:19 Print

Nous aurons une identité électronique officielle

Le Conseil des Etats a voté ce mardi par 33 voix contre 4 et 2 abstentions, l'introduction d'une identité électronique reconnue par l'Etat et développée par des sociétés privées.

Sur ce sujet
Une faute?

Les Suisses devraient pouvoir s'identifier en toute sécurité sur Internet. Le besoin de mettre en place une identité électronique (e-ID) est incontesté, a expliqué Beat Vonlanthen (PDC/FR) au nom de la commission. Ce système est central pour les transactions bancaires, les démarches administratives, le dossier médical électronique ou une commande sur un site de vente en ligne. Les utilisateurs veulent effectuer ces opérations en toute sécurité, a-t-il relevé.

Convaincus de la nécessité d'un e-ID, les sénateurs ont néanmoins longuement débattu du partage des tâches. Selon le projet adopté en mars par le Conseil national et auquel le Conseil des Etats a souscrit, la Confédération devra vérifier et confirmer l'identité d'une personne. Les fournisseurs privés devront développer et proposer les supports technologiques nécessaires, comme les téléphones intelligents ou les cartes bancaires, mais seront soumis à des contrôles réguliers par l'Etat.

Le secteur privé est plus proche des utilisateurs et plus apte à suivre les évolutions technologiques, a indiqué la ministre de la justice Karin Keller-Sutter. La Confédération n'est pas en mesure de développer et réaliser les supports nécessaires, selon elle.

Opposition populaire

Comme le passeport rouge, l'identification électronique doit rester aux mains de la Confédération, s'est défendue Anita Fetz (PS/BS). Un sondage publié la semaine dernière montre que près de neuf Suisses sur dix souhaitent que la compétence de fournir une identité électronique incombe à l'Etat, a-t-elle rappelé.

Il est illusoire de croire que le traitement de données pourra être contrôlé et vérifié par la Confédération. Les sociétés privées pourraient commercialiser les données sur les habitudes de vie, les achats et la santé, a mis en avant la socialiste bâloise. Dans son viseur, un consortium formé autour de la SwissID de La Poste et des CFF et auquel appartiennent désormais une vingtaine de grandes entreprises.

Ces arguments n'ont pas fait mouche. Le Conseil des Etats a refusé par 32 voix contre 7 de renvoyer le projet au Conseil fédéral pour qu'il précise que l'établissement d'une identité électronique relève de l'Etat.

Urgence

Un renvoi ne fera que retarder l'introduction d'un règlement helvétique, a estimé Ruedi Noser (PLR/ZH). Or, il est urgent d'agir. Si on ne fait rien, les géants technologiques internationaux comme Amazon, Apple ou Google, garderont la main et imposeront leurs propres solutions.

Le Conseil des Etats souhaite toutefois que le contrôle et la surveillance des prestataires de services d'identification électronique soient confiés à une commission indépendante, la commission fédérale des e-ID. Le Conseil fédéral prévoyait de confier cette tâche à l'Unité de pilotage informatique de la Confédération (UPIC).

Les sénateurs ont également précisé la communication des données à des tiers. Celles-ci ne pourront pas être utilisées à des fins autres que la mise en oeuvre de l'identité électronique.

Le dossier retourne au Conseil national.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cosby show le 04.06.2019 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voter non

    espionnage des donnees de consomations

  • Gégé le 04.06.2019 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    La blague...

    Par des sociétés privés ? lol... Et ce seront nos chers politiciens qui feront parti des conseils d'administration je présume ?

  • Le Suissseee le 04.06.2019 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ciao Ciao la CH

    Je me réjouis de partir de ce pays et m'installer ailleurs,ras le bol de leur mauvaises idées dans ce pays,il y en a jamais une de bonne... Encore 2 ans ici et ciao vive les cocotiers . ABE

Les derniers commentaires

  • Bachi-bouzouk le 04.06.2019 21:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facebook

    C'est pareil.

  • révolution le 04.06.2019 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    à quand

    Céder des choses de cette importance au privé je trouve ça inadmissible. Peut-être que j'ai tort?

    • Lionel le 04.06.2019 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @révolution

      Non pas du tout

    • P. Bach le 05.06.2019 07:53 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez raison ...

      On est encore dans un pays de Bisounours qui pensent qu'on peut sécurise internet !

  • 120 minutes le 04.06.2019 20:49 Report dénoncer ce commentaire

    INITIATRIX

    INITIATIVE!!

    • Skeptical le 04.06.2019 21:35 Report dénoncer ce commentaire

      @120 minutes

      Comme c'est dommage, vous aviez deux choix et vous avez trébuché sur le mauvais. À ce stade, c'est un référendum qu'il faut lancer contre une loi votée par le Parlement. Fallait pas sécher les cours d'instruction civique.

  • Godzila65 le 04.06.2019 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très mauvaise idée

    J'avoue que je ne comprends pas comment on peut imaginer privatiser cette prestation. Vivement le référendum !

    • Skeptical le 04.06.2019 21:38 Report dénoncer ce commentaire

      @Godzilla65

      Je vais me répéter une fois encore, je me sens vraiment investi ce soir tant l'ignorance est criante. Les documents d'identité actuels sont DÉJÀ établis par des sociétés privées (art. 6a de la Loi sur les documents d'identité (LDI).

    • fred le 05.06.2019 06:38 Report dénoncer ce commentaire

      alors tout va bien madame la marquise

      super - comme cela tout va très bien Mme la Marquise dans le meilleur des mondes, comme dit la chanson. Vous êtes certain d'avoir tout compris les enjeux ???

  • Jean Luc le 04.06.2019 20:24 Report dénoncer ce commentaire

    Nouvel ordre mondial

    Nouvel ordre mondial bonsoir! Bientôt on aura une puce dans le bras sans laquelle on ne pourra plus consulter un médecin ni faire les course dans un supermarché... C est deja le cas avec la puce RFID dans les swiss pass des CFF, ils savent ou vous êtes sur leurs lignes..

    • Skeptical le 04.06.2019 21:00 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Luc

      Vous confondez manifestement le GPS et le RFID.

    • fred le 05.06.2019 06:39 Report dénoncer ce commentaire

      tout va très bien Mme la Marquise

      non - vous oubliez les lecteurs des contrôleurs....

    • Skeptical le 08.06.2019 23:53 Report dénoncer ce commentaire

      followUp

      Je n'ai effectivement pas été assez exhaustif. L'enregistrement de lheure, du numéro du train et du numéro de la carte Swiss Pass a été stoppé en 2016 suite à l'intervention du Préposé fédéral à la protection des données.