Suisse-UE

13 août 2019 18:24; Act: 14.08.2019 06:47 Print

Nouveau temps mort pour le «milliard de cohésion»

Le dossier sur l'octroi d'un nouveau milliard à l'UE est retardé par les interrogations de la commission de politique extérieure du Conseil national.

storybild

La commission du National veut davantage de clarifications sur certains points du dossier. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le débat sur l'octroi d'un nouveau «milliard de cohésion» à l'UE prend encore du retard. La commission de politique extérieure du Conseil national veut des clarifications supplémentaires.

Conséquences du transfert

Par 17 voix contre 8, elle a reporté à décembre la suite du débat. La commission veut en particulier examiner les répercussions concrètes que le doublement du crédit-cadre pour la migration, au détriment des projets de cohésion, pourrait avoir. Au printemps, les députés avaient donné leur aval à ce doublement (380 millions, au lieu de 190 prévus).

Le crédit pour réduire les disparités économiques et sociales serait alors été réduit en fonction (856,9 millions). Les sénateurs s'y sont opposés en juin arguant qu'enlever 190 millions au crédit de cohésion créerait de véritables problèmes avec tous les pays d'Europe centrale qui attendent cet argent.

La commission du National veut étudier les avantages et les inconvénients d'un transfert, ainsi que sa faisabilité, ont indiqué mardi les services du Parlement. Par ailleurs, elle souhaite analyser quelles mesures de l'UE pourraient être qualifiées de discriminatoires à l'encontre de la Suisse.

La reconnaissance de l'équivalence boursière s'est invitée dans le débat. La droite souhaitait lier le paiement du milliard de cohésion et l'équivalence boursière. Celle-ci a été levée le 1er juillet par l'Union européenne.

Détails à revoir

Le dossier du milliard de cohésion devrait revenir sur la table du Conseil des Etats en septembre. Le National ne devrait reprendre le débat sur les divergences qu'à la session d'hiver.

Les deux Chambres sont d'accord sur le principe, mais pas sur les détails. La somme totale à libérer sur dix ans se monte à 1,302 milliard de francs: 1,047 milliard pour réduire des disparités économiques et sociales dans l'Europe élargie avec un accent sur la formation professionnelle, et 190 millions pour la migration qui profiteront à l'Europe du Sud.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • tell le 13.08.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le peuple dit non

    Le peuple suisse a dit non à ce milliard de cohésion. Pas d'équivalence boursière pas de milliards. Pourquoi est-ce nos politiciens veulent donner gratuitement de l'argent à l'union européenne sans rien en retour? Pour se réserver plus tard une place au chaud à Bruxelles pour eux, leurs enfants et leurs copains au détriment du peuple suisse..?

  • Raoul le 13.08.2019 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Basta

    Arrêtez avec ce milliard de cohésion... l'UE ne respecte rien et par exemple l'accès aux bourses européennes ... L'Europe veut tout de la Suisse et sanctionne à tout va la Suisse... Donc BASTA et que l ´UE prenne l'argent ailleurs !!!! Gardons notre argent pour ceux qui en valent la peine et peut être donnez le à ceux qui en ont vraiment besoin!!! Je ne suis pas UDC mais il faut reconnaître qu ils n'ont pas tout tord...

  • Lorenzo le 13.08.2019 19:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Winter is coming

    Il serait bon de tout simplement geler ce milliard de cohésion au vu des mesures de rétorsion prises contre la suisse. Si notre partenaire veut entrer dans ce genre de relation par non respect de notre démocratie directe, il pourra se passer de l'argent de cette petite suisse de rien du tout qui ne se plie pas à sa volonté. Avec leur 500 millions de consommateurs, cela doit être une goutte dans l'eau pour une telle machine à créer de la valeur.

Les derniers commentaires

  • Juju le 14.08.2019 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non au milliard de cohésion

    Geler ce milliard qui ne sert qu'à l'UE ils ne se sont pas gênés pour l'équivalence boursière EUX

  • Munche le 14.08.2019 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Niet Tovaritch

    Le peuple suisse a dit non à ce milliard de cohésion, destiner ce milliard a réabsorber la dette de l'AVS/AI qui en soi sera déjà une meilleure utilisation pour les ainés et les générations futures, en espérant en même temps un meilleur contrôle de la part de la Confédération de cette institution fédérale qu'est l'AVS/AI, surtout sur sa comptabilité qui reste opaque pour les citoyens.

  • Roger le 14.08.2019 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Manipulation honteuse

    Encore une manipulation honteuse de la part de nos élus, qui repoussent en commission de politique extérieure pour des "besoin de clarifications". Prétexte pour ne pas verser ce montant avant les élections fédérales, ce qui sera fait juste après par la horde de valets de l'EU travaillant dans le dos des suisses. PDC, PLR (économie suisse), PS même combat, en mode avance masquée. Honteux.

  • Helvète le 14.08.2019 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Temps mort tout court

    Pour le moment je trouve farfelu de donner de l'argent à quelqu'un qui vous menace à coup de sanctions....Il faut d'abord ce mettre à table avec UE et redéfinir les relations actuellement très unilatérales...car nous ne pouvons pas continuer comme ça.

  • Brutus le 14.08.2019 05:29 Report dénoncer ce commentaire

    Pensons à nous!

    Un milliard pour notre AVS ne serait pas du luxe, sauvons d'abord nos retraités au lieu d'engraisser les politiciens véreux de Bruxelles. En effet, pourquoi payer pour un système défaillant qui entretien des pays sous développés, Ils ont voulu intégrer des pays qui n'ont qu' un seul modèle économique, assisté social de l' UE. Qu' ils les assument sans notre argent.