Suisse

25 janvier 2019 19:27; Act: 25.01.2019 19:30 Print

Nouvel avion de combat : 5 géants font leurs offres

Les spécialistes en armement ont jusqu'en 2020 pour produire un rapport en vue du choix du prochain avion de combat helvétique.

storybild

Les cinq fabricants en concurrence sont: Eurofighter (Airbus, Allemagne), F/A-18 Super Hornet (Boeing, États-Unis), Rafale (Dassault, France), F-35A (Lockheed-Martin, États-Unis) et Gripen E (Saab, Suède) (Photo: Keystone)

Une faute?

Les cinq candidats sollicités pour le prochain avion de combat suisse ont transmis leurs offres vendredi à armasuisse. Cette étape marque le début de la phase d'analyse et d'essais.

Les offres portent sur les avions suivants: Eurofighter (Airbus, Allemagne), F/A-18 Super Hornet (Boeing, États-Unis), Rafale (Dassault, France), F-35A (Lockheed-Martin, États-Unis) et Gripen E (Saab, Suède).

De février à mars, les spécialistes d'armasuisse et des Forces aériennes procéderont aux essais des avions dans les simulateurs correspondants, indique vendredi le Département fédéral de la défense dans un communiqué. Ces activités auront lieu chez les candidats et se dérouleront parallèlement aux audits de support produit.

Au cours de ces audits, les forces aériennes des pays de fabrication présenteront l'exploitation et la maintenance des avions ainsi que le déroulement de la formation. Ils seront suivis par l'analyse des réponses au questionnaire que les fabricants devaient remplir dans leurs offres.

Essais à Payerne

Parallèlement, entre avril et juillet, les avions de combat seront soumis à des essais en vol et au sol à Payerne.

Pour chaque candidat, armasuisse, en coopération avec l'État-major de l'armée, les Forces aériennes, la Base logistique de l'armée et la Base d'aide au commandement, rassemblera dans des rapports spécialisés les connaissances tirées de la phase d'analyse et d'essais.

Ces rapports constitueront la base de la comparaison entre les candidats qui sera réalisée au deuxième semestre 2020. Ils serviront aussi à déterminer pour chaque modèle d'avion la taille nécessaire de la flotte.

Deuxième appel d'offres

Sur cette base, armasuisse élaborera un deuxième appel d'offres qui sera transmis aux candidats. À partir des connaissances acquises avec la deuxième offre, armasuisse comparera les candidats entre eux et déterminera l'utilité globale pour chaque candidat.

Le rapport d'évaluation mettant en parallèle cette utilité avec les coûts d'acquisition et d'utilisation pour une période de 30 ans sera alors élaboré. Le Conseil fédéral décidera du modèle retenu.

(nxp/ats)