Suisse alémanique

26 mai 2014 12:16; Act: 26.05.2014 12:20 Print

Nouvelle CCT pour la prise en charge des seniors

Le personnel qui assure un accompagnement non médical à domicile pour des personnes âgées a désormais droit à un salaire minimum en Suisse alémanique.

Une faute?

Le syndicat Unia et l'association «Zu Hause leben» (Vivre à domicile) ont adopté lundi la nouvelle CCT de la branche privée. Les deux partenaires proposent au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) de déclarer cette convention collective de travail (CCT) de force obligatoire pour toute la Suisse alémanique, Grisons compris. Elle devrait entrer en vigueur au plus tard le 1er janvier 2015 et profiter à près de 6000 salariés.

L'idée est de l'étendre premièrement au Tessin, a indiqué lors d'une conférence de presse à Berne Vania Alleva, coprésidente d'Unia. En Suisse romande, la nécessité d'agir est moins urgente, plusieurs cantons ayant déjà réglementé l'aide à domicile.

Au moins 22 francs de l'heure

La CCT signée lundi vaut pour les entreprises et agences privées non reconnues d'utilité publique comme le Spitex, et actives dans les soins non médicaux à domicile. Elle fixe un salaire minimum d'au moins 22 francs par heure dès 2018 et introduit un 13e salaire.

Le salaire varie en fonction de la formation: au minimum 25 francs l'heure pour une personne ayant suivi une formation de base de deux ans ou pouvant faire valoir quatre ans d'expérience et 27,50 francs pour une personne au bénéfice d'un CFC. Les titres étrangers sont reconnus.

La CCT permettra à tous les acteurs de lutter à armes égales et de combattre les brebis galeuses exploitant leur main-d'oeuvre», a souligné Vania Alleva. La branche, en plein essor, gagnera en crédibilité, a complété Margaretha Stettler, présidente de l'association.

(ats)